Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 13:59



Criminalisation.jpgSeul.PNG

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 14:19

Motion-1.PNG

Repost 0
Published by sud-chu-caen
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 10:49

Annonces gouvernementales en matière de politique familiale :

Une arnaque sur le dos des femmes !

 

 

 

 

Le gouvernement via la ministre de la santé, vient d’annoncer des mesures d’économies sur les prestations familiales à hauteur de 700 millions d’euros sur la branche famille. Dans un contexte d’austérité, de stagnation des salaires et de chômage accru, ce sera d’abord une mauvaise nouvelle pour de très nombreuses familles dont les revenus sont faibles et qui vont être touchées par plusieurs mesures :

■ la réduction de la durée du congé parental des mères,

■ la réduction de la prestation pour la naissance du deuxième enfant,

■ la majoration des allocations familiales à 16 ans au lieu de 14...

 

Un partage du congé parental oui, mais avec quels moyens ?

 

Le partage du congé parental est une mesure juste si elle est obligatoire et s’impose aux employeurs des pères, et s’il est correctement rémunéré.

 

Aujourd’hui le partage du congé parental tant vanté à l’époque du ministère des droits des femmes, ne sera qu’un leurre si l’on pense "égalité entre les femmes et les hommes". En effet, son indemnisation est si faible (de 145 euros à 390 euros mensuels) que peu de pères le prendront. Le congé parental partagé devrait, en étant limité dans le temps pour éviter les interruptions de carrière si pénalisantes pour les femmes, être suffisamment rémunéré pour constituer une incitation pour les pères. Or, vu le montant proposé, on voit bien que ce n’est pas l’égalité femmes / hommes qui est recherchée. Et c’est bien toute l’arnaque !

 

Plutôt que du partage, il y aura simplement des femmes qui le prendront moins longtemps, d’où les économies ! En allongeant l’obligation de partage (au lieu des 6 mois prévus initialement pour le père par la loi sur l’égalité réelle entre les femmes et les hommes), les économies réalisées deviennent plus intéressantes pour le gouvernement. Elles devaient initialement être réaffectées à la garde de la petite enfance... nul doute que cette affectation ne va pas être à la même hauteur des économies envisagées désormais.

 

Un véritable financement pour les services de la petite enfance, c’est pour quand ?

 

Notre Union syndicale considère que le développement du service public à la petite enfance est aujourd’hui insuffisant, qu’il demeure un frein à l’emploi et à l’indépendance financière des femmes, et qu’il est indispensable d’injecter des fonds pour que les femmes et les hommes puissent travailler sans se soucier de la garde de leur enfant, et de son coût. Une des modalités de garde (les assistant-es maternelles) sera moins remboursée (et fonction des revenus) si l’on en croit les annonces.

 

Les mesures annoncées viennent confirmer ce que l’on savait déjà de ce gouvernement : aucune ambition progressiste et féministe, des mesures qui frapperont aussi bien les plus aisés que les plus fragiles avec des conséquences considérablement différentes selon sa classe sociale, une obsession à réaliser des économies (sans s’attaquer aux 60 miliards de fraude fiscale évidemment) pour s’affranchir de la réalisation d’un vrai programme politique basé sur une autre répartition des richesses. A la question : Qui va payer le projet de suppression des cotisations familiales ? Ces premières mesures donnent clairement la réponse !

 

 

 

Nous exigeons du gouvernement :

■ le maintien global du montant des prestations familiales

■ leur redéploiement pour permettre le développement des services pour la petite enfance

■ un partage égal, obligatoire, et à un niveau d’indemnisation plus élevé pour le congé parental

 

 

 

Repost 0
Published by sud-chu-caen
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 10:34


Pouvoir d'achat

 


Pouvoir d'achat 2

Repost 0
Published by sud-chu-caen
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 10:02

Madame, monsieur, cher ami(e)

 

Les négociations piétinent à Paul Guiraud sur fond d'une polémique aux relents nauséabonds à laquelle se livrent les syndicats de directeurs que sont le Syncass-CFDT et le SMPS ( ex SNCH).

 

L'intersyndicale a fait des concessions quant à ses prétentions d'origine mais la direction reste de marbre et se refuse à faire le moindre pas.

 

Une ultime séance de négociation doit se tenir jeudi matin.

 

Sans un geste d'apaisement de la part de la direction, l'intersyndicale a décidé d'élever le ton et de procéder au blocage des admissions pour une durée indéterminée à partir de vendredi 9 octobre 17 heures.

 

Vous trouverez ci-joint le communiqué de l'intersyndicale SUD-santé sociaux, la CGT, FO et l'UNSA.

 

Ils veulent faire de Paul Guiraud un exemple... nous aussi !!!

 

Nous savons que le ministère, l'ARS et certains syndicats de directeurs veulent envenimer la situation et faire de notre établissement un exemple.Nous appelons l'ensemble des hospitaliers d'ile de france à venir nous exprimer leur soutien en envoyant des délégations destinées à nous aider à tenir ce blocage.

 

Cordialement

 

PGV 

 

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 09:55

Mardi après-midi, un peu plus de 200 agents du Centre hospitalier spécialisé de Blain sont intervenus lors de l'instance du CHSCT qui traite les questions de la sécurité au travail.

 

Des agents ont également distribué des tracts, au rond-point situé à l'entrée de Blain afin, disent-ils, " d'alerter la population sur le projet de licenciements massifs au CHS, et témoigner de leur ras-le-bol de ne pouvoir travailler dans des conditions décentes permettant d'accompagner et de soigner les usagers."

 

Blain 2

 

Dans un communiqué de presse, l'intersyndicale CGT et Sud du Centre hospitalier spécialisé de Blain a exprimé son inquiétude sur l'avenir du CHS de Blain. Ils disent "refuser en bloc le plan d'austérité mis en place par la direction qui aura des conséquences néfastes pour les soignants mais également pour les soignés".

 

Depuis le 29 septembre, le CHS de Blain est en grève illimitée. "L'action d'aujourd'hui s'inscrit dans un mouvement de lutte active qui dure depuis un an", rappelle l'intersyndicale. D'autres actions sont envisagées.

 

Blain 4

Repost 0
Published by sud-chu-caen
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 18:35

 

 

2 octobre 2014 001

Epsm sans directoire

 

2 octobre 2014 002

 

2 octobre 2014 007

 

2 octobre 2014 008

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 14:42
70-manifestants-pour-sauvegarder-les-accouchements.jpg
 
Des membres du service Maternité, d'autres services, des élus et citoyens ont manifesté silencieusement devant le centre hospitalier de la Cote fleurie ce jeudi matin.
Leur but : tenter de sauvegarder l'activité accouchements de l'hôpital, sérieusement menacée par manque de naissances, des problèmes de finances et un manque de médecins.
 
Un conseil de surveillance extraordinaire se tient en cette fin de matinée et une décision pourrait intervenir dans la journée.
 
En attendant, la pétition qui a été lancée a reçu 5 000 signatures :
 

 

Source: Ouest France

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 10:56




Pour lire le tract, en PDF, cliquez sur celui ci   
    

Ils-l-ont-fait.PNG


Ils-l-ont-fait--2-.PNG

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 18:58

Les principaux syndicats de retraités du Calvados avaient appelé, ce mardi 30 septembre 2014, à se rassembler pour demander une hausse des pensions

"Nous demandons que l'ensemble des pensions soit revalorisé car le gouvernement a décidé de les figer jusqu'en octobre 2015", explique Claude Gautrais, représentant CGT des retraités du Calvados.

Pour l'heure, seules les petites pensions (inférieures à 1 200 €) bénéficieront d'une revalorisation le 1er octobre 2014. 300 peonnes se sont ainsi rassemblées sur la place du Théâtre à Caen pour revendiquer une hausse du pouvoir d'achat des retraités.

Parmi les autres revendications, la mise en place d'une loi sur la perte d'autonomie.

204-09-30-010.jpg

DSCN0072.JPG

DSCN0002.JPG

Texte: Ouest France

Photographies: Résistances-Caen & SUD CHU CAEN

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche