Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2018 2 27 /03 /mars /2018 08:39

 

31 mars 2018 - Appel à prendre la rue
Convergence des luttes contre toutes les expulsions !
La précarisation, lente et progressive, de couches de plus en plus larges de la population attaque de manière déchirante toutes les catégories les plus faibles de la société. Elle met en péril de plus en plus de familles, de personnes isolé·e·s, d’étudiant·e·s, de précaires, de travailleurs-euses pauvres..., jusqu’à la possibilité de payer leurs loyers ou même de trouver un toit. La baisse des APL en septembre dernier, atteste du caractère antisocial du gouvernement. Partout le 31 mars va signifier, avec la fin de la trêve hivernale, des opérations policières pour priver d’habitat des éxilé-e-s, précaires et mal-logé·e·s.
Dans la même « dynamique », les conditions d’accueil des migrant-e-s sur le territoire ne cessent de se durcir et le projet de loi « asile et immigration » porté par Gérard Collomb enfonce le clou. L’ouverture de bâtiments devient une nécessité vitale, en ville ou dans des universités, comme à Nantes ou Lyon en 2017, pour les exilé·e·s. A Caen et désormais Ouistreham, malgré les luttes locales et le soutien apporté par une partie de la population, la police et la gendarmerie continuent d'expulser les migrant-e-s des abris de fortune, de confisquer les affaires. Les expulsions de squats continuent avec tout dernièrement celle d'un squat de Fleury-sur-Orne (23/02), marquée par un déploiement policier totalement disproportionné : presque autant de fourgons de police que d'habitant-e-s qui n'auront droit qu'à un relogement temporaire... avant de devoir retourner à la rue. Il ne s’agit là que d’un début : ce 31 mars, fin de la trêve hivernale, annonce encore bien d’autres expulsions, et une multiplication des attaques antisociales (retraites, assurance chômages, régimes spécifiques, sécurité sociale, etc.) prévues pour ce printemps 2018.
Après la victoire historique du mouvement anti-aéroport de Notre-Dames-des-Landes, le gouvernement veut contenir la propagation de la vague de luttes de territoire face aux projets destructeurs, à Bure (où le pouvoir veut installer une décharge nucléaire souterraine) et ailleurs. Il annonce aussi vouloir s’en prendre après le 31 mars, aux habitant-e-s de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Des dizaines de milliers de personnes ont pourtant rappelé le 10 février qu’elle feraient obstacle à toute tentative d’expulsion de celles et ceux qui ont fait de ce bocage un territoire de résistance et d’expérimentations.
Cette année toutes les tentatives d’expulsions doivent faire face à une opposition déterminée ! En ce mois de mars 2018, les luttes pour l’habitat doivent résonner au côté des luttes des salarié-e-s. Nous appelons à prendre les rues, à Caen, à Nantes et partout ailleurs, pour manifester en ce sens le 31 mars.

Droit inconditionnel à l’hébergement stable avec ou sans papiers !
Égalité des droits avec ou sans papiers :
accès libre et gratuit à la formation et la santé !
Abandon du projet de loi Collomb-Macron « asile et immigration » visant à éliminer toute possibilité d’existence pour un-e sans-papiers en France !

RDV 14h place Bouchard

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 23:10

 

Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images
Manif Caennaise du 22 mars en images

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 09:50

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen
14 mars 2018 3 14 /03 /mars /2018 07:31

 

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen
11 mars 2018 7 11 /03 /mars /2018 12:49

Nous connaissons tous la situation des jeunes migrants de Ouistreham. Inutile de la redire ici.
Nous agissons tous à notre façon pour venir en aide et pour changer ces conditions. Impensable de fermer les yeux.
Nous partageons tous la même colère, la même honte et les mêmes inquiétudes. Inconcevable de les taire.
Parce que nous pensons que ne pas agir et rester silencieux serait inhumain dans ce pays qui fut, et qui, pour les citoyens que nous sommes, doit rester celui des Lumières et des droits de l'Homme. Parce que nous nous devons d’opposer une parole à celle des contres, des indifférents, des violents, des porteurs de haine et d’exclusion. Parce que nous nous devons de dire la vérité, la souffrance autant que les rêves, de ces jeunes inaudibles. Parce que nous désirons rendre visible toute cette solidarité et cette infinité de petits gestes envers ces ouistrehamais de passage. Parce que nous voulons donner corps à cette multitude d’émotions qui nous traversent et les traversent, le CAMO vous propose un événement symbolique et participatif autour du cri et de ses différentes déclinaisons le dimanche 25 mars 2018 entre 15h00 et 17h00 à Ouistreham.

Déroulé et mode d’emploi
1/ En amont de l’événement
- « Selfcris » : chaque participant fait des selfies de lui, de sa famille, de ses enfants et de ses amis. Il cadre en close-up sa bouche en train de crier. Les photos sont imprimées sur un A4 au format paysage (plastifié ou sous pochette plastique si possible) ;
- « Si c’est tes cris ! » : dans le même temps, nous vous proposons de collaborer à la préparation de cet événement en écrivant sur notre page Facebook « un cri dans la ville » et en quelques mots, les raisons que vous avez de venir crier avec nous. Le jour du rassemblement, des crieurs publics passeront parmi nous pour dire vos messages.
https://www.facebook.com/Un-cri-dans-la-ville-19824411286…/…

2/ Le jour du rassemblement
Vous apporterez chacun un maximum de selfcris et le nécessaire pour les attacher solidement aux grilles (colson, morceau de ficelle, fil de fer…, pinces à linge ) et nous commencerons par accrocher vos images de cri.

Dans un second temps, la foule présente sur le lieu du rassemblement, aux ordres de plusieurs crieurs publics, poussera une série de cri à l’unisson de différentes tonalités, de différentes intensités et de différentes durées (un cri de colère, un cri d’effroi, un cri d’alerte, un cri de guerre, un cri de joie, …)

Nous vous proposons un dress-code collectif, en venant tous vêtus de noir afin de composer une masse hurlante uniforme et sombre. Compléter cette panoplie avec un foulard ou une écharpe colorée.

3/ Après le rassemblement
Restera dans la ville redevenue silencieuse l’image de ces cris et, dans la mémoire de tous, l’écho sonore d’une foule unie et revivifiée d’avoir communié d’une même voix.

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen
11 mars 2018 7 11 /03 /mars /2018 12:46

On est des gens de peu....on est rien Monsieur le président...je ne suis rien.... j ai du mal à joindre les deux bouts, M'sieur le président. Suis une parasite de la société. Mon parcours? pas super glamour....comme on dit par chez vous... J ai pas réussi dans la vie, je sais même pas si j ai réussi ma vie...Mais l essentiel rempli ma maison: la solidarité, le partage, la mobilisation, la demerde, le sens pratique, le recyclage, l ingéniosité, l amitié sans faille, le soutien, le respect, l égalité, la fraternité, la liberté le rire l entre-aide, la bienveillance . ..et l'amour M'sieur le président, l amour.... oui M sieur le président...
Pourtant, on est pas des bisounours, des fois, ça brasse à la maison, car ce n est pas la loi du plus fort qui domine, on se cherche, on se chagne on s engueule, on supporte nos petites insuffisances...puis on supporte le poids du quotidien...les mois difficiles, les frustrations..mais voyez vous, M'sieur président, on a des instants de grâce...car notre essentiel à nous, il se vit dans le partage, chaque jour...et ça, ça n a pas de prix, difficilement quantifiable, ça se construit, ça rend meilleur, ça nous sort de notre zone de confort, ça demande de la sagesse et de l énergie..Je vous assure, M'sieur le président, c est pas simple tous les jours...
Mais quel challenge! !
On est pas naïf, M'sieur le président, on sais bien que notre voix n a pas de poids, et pourtant...sans elle vous ne seriez pas là ou vous êtes . ne pensez pas que notre silence est synonyme de résignation...occupé à survivre, les millions de couillons que nous sommes à être rien, vous ont permis d être à la place que vous occupez, nous vous l'avons donné sur un plateau par peur de la peste brune représentée par la peste blonde, alors, moi femme de rien, je vous conseillerais de ne pas trop nous mépriser : ne sous-estimez pas les petites gens. Contrairement à vous, M'sieur le président, nous n avons pas grand chose à perdre....
Dans ma maison M'sieur le president, ça parle Lingala, Albanais, Russe, Français, Anglais, Pachto....la mondialisation quoi...enfin pas celle qui fait bander les puissants...celle qui rend humble, tellement il y a à apprendre de l autre.... celle qui n écrase pas, mais celle qui élève. 
LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ.

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen
11 mars 2018 7 11 /03 /mars /2018 12:44

OUISTREHAM - Acte IV : rendez-vous avec le défenseur des droits - Préfecture de Caen le 09 Mars 2018

Rappel des faits : distribution de pain et de chocolat rue de la Haie Breton à Ouistreham le 17 Décembre 2017. Ma voiture est garée le long du container à bouteilles, ma fille est au volant et attend que l'on reparte. Les gendarmes passent sans s'arrêter.

Avis de contravention le 04 Janvier pour ARRET D'UN VEHICULE TRES GENANT POUR LA CIRCULATION : 135 € payé en consignation avec contestation.

Avec l'aide du CAMO et de Michel Martinez que je remercie, nous sommes certains d'être désormais une dizaine de personnes à avoir subi le même sort, les témoignages sont en cours de collecte. Situation scandaleuse ! Pas de réponse du tribunal de police pour le devenir de ma contestation.

RDV avec Monsieur BRENET délégué du Défenseur des Droits, accompagné d'Etienne Adam, président de la Ligue des Droits de L'Homme de Caen, dont je suis membre : le défenseur connaît le dossier, il s'est lui-même rendu sur place avec deux juristes venus de Paris du cabinet du défenseur Jacques TOUBON. Ils travaillent sur le dossier. Comme moi, il a constaté la situation inacceptable de ces copains dehors, les violences policières, a rencontré les bénévoles qui distribuent de l'aide.

Il transmet mon dossier très détaillé au cabinet de Monsieur TOUBON, qui va prendre une position nationale sur le dossier, car ce qui se passe à Ouistreham est déjà arrivé à Calais et ailleurs. Il retient dans mes propos, le constat de MESURES DISCRIMINATOIRES et CRIMINALISATION DE L'AIDE HUMANITAIRE.

D'ici une quinzaine de jours, j'aurai le retour d'un numéro de dossier parisien. A ce moment-là, chacun des témoignages recueillis à Ouistreham pourra être transmis à Monsieur TOUBON. Chaque témoignage compte ! N'ayons pas peur de nous défendre.

Un point presse sera organisé avec la LDH et d'autres intervenants qui le souhaiteraient, nous en parlons en bureau mercredi soir et nous relaierons. Partagez en nombre, la risposte est en marche, et je ne resterai pas les bras croisés. Je me bats pour que cessent ces pratiques des forces de l'ordre, police ou gendarmerie, élus, qui veulent museler les citoyens, bénévoles, associations, et nous empêcher d'être humains tout simplement ! Je compte sur vous et vous remercie de partager un maximum.

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen
11 mars 2018 7 11 /03 /mars /2018 09:04

Lettre ouverte à signer ou faire signer ou partager ( fichier en pdf ci dessous ) et à renvoyer à sud@chu-caen.fr ou josiane.lowy@laposte.net

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen
8 mars 2018 4 08 /03 /mars /2018 09:57

 

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen
8 mars 2018 4 08 /03 /mars /2018 09:57

 

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche