Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 10:34
9 avril, en grève et dans la rue !

CGT, FO et Solidaires-SUD rejoints depuis par la FSU appellent à une journée de grève nationale interprofessionnelle et de manifestations, le jeudi 9 avril. Public/Privé, c’est ensemble que doivent s’exprimer le refus de l’austérité, de la casse des services publics et des missions de services publics.!

Repost 0
Published by sud-chu-caen
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 09:02
Le 9 avril, les Psychologues appelent à la grève

Tract d'appel Psychologues

Le 9 avril, les Psychologues appelent à la grève

Tract d'appel Psychologues

Repost 0
Published by sud-chu-caen
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 08:46

Union Syndicale de la Psychiatrie

COMMUNIQUE

L'USP appelle ses adhérents à se mettre en grève le 9 avril prochain, afin de s'associer aux mouvements de lutte contre l'austérité qui touche aussi l'hôpital et l'accès aux soins pour tous et partout. Les mesures gouvernementales d'"Hôsterité " visant à " économiser " 3 milliards sur le budget des hôpitaux (dont 1 milliard sur les personnels) sont inacceptables, et apparaissent comme une injure faite aux personnels soignants et aux médecins dont les moyens sont de plus en plus précarisés. L'étranglement des hôpitaux de proximité et la réduction des moyens alloués au secteur psychiatrique qui, dans le projet de loi de santé ne constitue plus qu'une " mission territoriale de la santé au public" , suscite notre plus grande inquiétude. Le regroupement de services désormais rendu obligatoire à travers les GHT (groupements hospitaliers de territoire) constitue un pas de plus vers le démantèlement du secteur psychiatrique , rendant plus difficile l'accès aux soins psychique de proximité, notamment pour les personnes les plus fragiles et les plus démunies .

L'USP réitère sa demande d'une loi cadre propre à la psychiatrie , restaurant des filières spécifiques de formations pour médecins et infirmiers , et réaffirmant la primauté du secteur comme modèle d'organisation des soins psychiatriques , avec une dotations en moyens nécessaires à la réponse aux besoins des populations concernées.

Repost 0
Published by sud-chu-caen
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 08:41
Le service social des hôpitaux de Toulouse en grève

En grève pour la deuxième semaine consécutive à l'appel des syndicats CGT et Sud, les agents du service social du CHU manifesteront ce mercredi 8 avril à l'Hôtel-Dieu.

En cause : le non-remplacement des congés maternité et la surcharge de travail qui en découle. Les agents déclarent «ne plus pouvoir répondre à toutes les demandes des patients et des familles alors que le projet d'établissement du CHU place au rang de priorité, la détection et la prise en charge des personnes vulnérables ».

D'autres manifestations

Ce mercredi, un pique-nique de la colère est organisé de 13 heures à 15 heures devant l'entrée de l'hôpital Pierre-Paul Riquet (Purpan) pour soutenir le brancardier Ahmed Harrat, victime selon la CGT et SUD de «répression antisyndicale».

Jeudi 9 avril, les syndicats CGT, FO, et Sud appellent tous les personnels à se mettre en grève et à rejoindre la manifestation interprofessionnelle contre l'austérité (Lois Touraine et Macron). Départ à 10 heures de la place Arnaud Bernard, à Toulouse.

Source: ladepeche.fr

Repost 0
Published by sud-chu-caen
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 07:09

Les manipulateurs du service de radiologie de l’hôpital de Poissy-Saint-Germain-en-Laye entament une grève, ce mardi, à l’appel des syndicats Sud et CGT.

Ils contestent la réorganisation, dès cette semaine, des gardes de nuit, avec le passage de trois à deux personnes, associé à la création d’un poste d’astreinte en cas de pic d’activité. « Les patients sont en droit d’attendre une prise en charge de qualité à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, critique une manipulatrice radio. Le service peut être amené à réaliser jusqu’à une trentaine d’actes sur une nuit pour le service des urgences, les blocs opératoires, y compris des IRM et des scanners qui peuvent durer plus d’une heure ».

Pour la direction de l’hôpital, « ce mode d’organisation est cohérent ». « C’est ce qu’ont notamment estimé les membres du directoire, qui réunit à la fois les gestionnaires de l’hôpital, le personnel médical et les soignants, appuie Sylvain Groseil, le directeur adjoint de l’établissement. Cette organisation a été mise en place dans des hôpitaux de tailles identiques comme ceux de Versailles et de Pontoise ».

Les ondes ne sont pas totalement brouillées entre la direction et les grévistes. « Une réunion est prévue ce mardi après-midi, avec le personnel, indique Sylvain Groseil. Par soucis d’apaisement, nous avons aussi décidé de reporter la nouvelle organisation d’une semaine, au 13 avril, et de rediscuter des modalités d’astreinte ». Le personnel n’est pas dupe. « On voit bien que derrière cette réorganisation se profile la disparition de deux postes sur les 45 que comprend le service », glisse un membre du service de radiologie.

Repost 0
Published by sud-chu-caen
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 06:55

Voila ce qu’ils disaient le 19 mars dans un communiqué :

"Nous, salarié.e.s de Radio France ne voulons pas d’une direction qui au prétexte d’économie budgétaire élabore des scénarios de restructurations libérales ; de suppression de postes, de plans sociaux déguisés, de délocalisation et ou d’externalisation des services, des chaînes et des orchestres. Nous refusons voir Radio France transformée en plate-forme de défilé de mode et ses studios loués aux sociétés du CAC 40. Notre mission de service public est celle d’informer, d’éduquer, de divertir en offrant aux auditrices et auditeurs des contenus de qualité. Plutôt que de se désengager, l’État doit donner les moyens nécessaires à nos radios de service public de fonctionner."

http://www.convergencedesluttes.fr/petitions/index.php?petition=45

Repost 0
Published by sud-chu-caen
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 15:10
Emile-Roux : les salariés en ont "ras le bol"

Plus de deux cents salariés ont répondu à l'appel de l'intersyndicale FO et la CGT, ce mardi après-midi ; rassemblés devant l'hôpital, tous ont exprimé leur "ras le bol".

En cause, les conditions de travail, consécutives aux différents plans de rigueur de l'établissement. "Depuis sept ans, la dégradation des conditions de travail et de vie au travail ne cesse de s'aggraver dans tous les secteurs de l'hôpital. Les suppressions de postes, les non remplacements quasi-systématiques des congés maladie, des congés annuels, des congés formations et des départs en retraite, ont déstabilisé l'organisation du travail, dans tous les services. La pression permanente exercée sur les personnels pour pallier ces dysfonctionnements est inadmissible et insupportable" expliquaient les syndicalistes.
Un premier rassemblement avait eu lieu fin 2013 à l'initiative de la CGT. Des négociations avaient été ouvertes pour améliorer la qualité de vie au travail et avaient débouché sur un accord signé en novembre 2014 avec la direction que la CGT n'avait pas signé, contrairement à la CFDT et FO.
"Malgré cet accord, les choses ont empiré" soulignait Amandine Rabeyrin pour la CGT "et cela remet en cause la qualité des soins administrés aux patients". Et d'ajouter : "le patient n'est pas une marchandise et l'hôpital n'est pas une entreprise".
L'intersyndicale demande "la création de deux cents postes, l'amélioration de des conditions de vie au travail, la sécurité des soins et celle des agents et le retour au respect de chacune et chacun dans l'exercice de son travail". Le directeur de l'hôpital, Olivier Servaire-Lorenzet, rencontrait une délégation dans l'après-midi.
Une journée de grève interprofessionnelle et intersyndicale, ainsi qu'une grande manifestation nationale sont prévues à Paris le jeudi 9 avril. Des transports en car, au départ du Puy, sont prévus pour les personnes intéressées, prendre contact rapidement avec les syndicats

Source: leveil.fr

Repost 0
Published by sud-chu-caen
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 14:54

Les retraités dans la rue le 9 avril, avec leurs enfants et leurs petits-enfants.
Contre une politique d’austérité pour le plus grand nombre,
Contre l’accumulation sans limites des privilèges par et pour une minorité.

 

Les 3 juin et 30 septembre 2014 et les 17 mars ou 1er avril 2015, les personnes retraitées ont manifesté contre la politique gouvernementale qui réduit régulièrement, et fortement, leur pouvoir d’achat, notamment par le gel de leur pension et l’augmentation de leur fiscalité. Pour tenter de justifier la politique d’austérité qu’il mène à l’égard des retraités, le gouvernement ne cesse de prétexter des difficultés financières pour les comptes publics et les comptes sociaux.

Le projet de loi « d’Adaptation de la Société au Vieillissement », actuellement en débat au Parlement, restera, pour l’essentiel, une succession de déclarations de bonnes intentions, mais sans concrétisation réelle faute de mobiliser les moyens financiers indispensables. Déjà, le gouvernement Fillon, le 24 août 2011, avait annoncé le report du « dossier de la dépendance » pour cause de déficits publics. Aujourd’hui, le gouvernement Valls limite le financement de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie en réduisant constamment les moyens financiers dévolus aux Conseils départementaux et en ne sollicitant que les personnes retraitées pour les financements complémentaires (CASA).

Ces deux gouvernements, en continuité, provoquent les déficits publics par des lois fiscales favorables aux plus grandes entreprises, par un laxisme coupable à l’égard de la grande fraude pratiquée à travers les paradis fiscaux, par des cadeaux fiscaux et sociaux faits sans contreparties sous couvert de relance de l’activité économique alors que les fonds publics versés alimentent le plus souvent les dividendes supplémentaires, les rémunérations scandaleuses des PDG, la spéculation financière, et les corruptions de haut vol où une partie de la classe dirigeante se retrouve engagée, contrepartie de sa bienveillance à l’égard du monde des affaires.

L’Union Nationale Interprofessionnelle des Retraités Solidaires (UNIRS) appelle donc les personnes retraitées à participer massivement aux manifestations unitaires organisées dans tous les départements le jeudi 9 avril, en réponse à l’appel des organisations syndicales CGT, FO, Solidaires et FSU. Pour les retraité-e-s de Solidaires, il s’agit bien de manifester aux côtés de nos enfants et de nos petits-enfants, eux aussi victimes des choix économiques, budgétaires, sociaux et fiscaux pris conjointement par les gouvernants et les dirigeants des multinationales, particulièrement des systèmes bancaires et financiers.

Il n’est pas tolérable qu’une minorité privilégiée domine et exploite à ce point et dans de telles conditions, la majorité des populations : si rien n’est stoppé, les 1 % les plus riches de la planète possèderont, en 2016, plus que les 99 % restants. En France, en 2014, les 40 entreprises les mieux cotées (le CAC 40) ont versé 56 milliards d’euros à leurs actionnaires.

D’un côté, ce sont des chômeurs et des précaires toujours plus nombreux, des conditions de travail de plus en plus dégradées, des budgets sociaux en grandes difficultés, des investissements indispensables non réalisés, des services publics réduits faute de moyens financiers, des solidarités primordiales et vitales supprimées, des millions de personnes dans la gêne quotidienne. De l’autre côté, ce sont des profits monstrueux intolérables, des rémunérations sans limites, des richesses éhontées, des gâchis sans fins.
 

 

Repost 0
Published by sud-chu-caen
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 14:49

 

TOUTES ET TOUS EN GRÉVE LE 9 AVRIL :
- Pour l’augmentation des salaires
- Contre l’austérité
- Pour le retrait du projet de loi de santé

 

 

 

Alors que débute la discussion du projet de loi santé, les Fédérations CGT, FO et SUD, du secteur santé et action sociale, constatent que ce projet est le prolongement et l’aggravation de la loi HPST.
Elles réaffirment l’utilité de réussir la grève interprofessionnelle du 9 avril. Elle doit constituer un point d’appui pour bloquer les réformes néfastes que le gouvernement a décidé de maintenir (gel des salaires, loi MACRON, projet de loi santé,…)
Le projet de loi et le plan d’économies de 3 milliards sur les dépenses hospitalières (programmées entre 2015 et 2017) amplifient les attaques contre l’hôpital public et ses personnels (22 000 suppressions de postes). La mise en place des Groupement Hospitaliers de Territoires (GHT) dans le sanitaire et le social, accentue les fusions d’établissements, la mobilité forcée et la réduction massive de postes.
Avec la réforme territoriale, c’est l’ensemble du secteur sanitaire, social et médico-social qui sera démantelé, au nom de la réduction des dépenses publiques et la baisse du coût du travail, imposées par le pacte de responsabilité.
Les politiques d’austérité qui diminuent les financements de nos secteurs ont pour conséquence de remettre en cause les conventions collectives et le statut des personnels et des agents.
C’est pourquoi, les Fédérations CGT, FO et SUD du secteur de la santé, du social et du médico-social revendiquent :

  • l’augmentation générale des salaires,
  • le retrait du pacte de responsabilité et de la loi MACRON,
  • l’abandon du plan d’économies dirigé contre les hôpitaux et les établissements médico-sociaux,
  • l’effacement de la dette des hôpitaux
  • l’arrêt des restructurations, des suppressions de postes et la création des emplois nécessaires
  • le retrait du projet de loi de santé et l’abrogation de la loi HPST

Toutes et tous en grève et en manifestation le 9 avril !
Ensemble, dans l’unité, construisons dans les établissements et services le rapport de force nécessaire pour mettre un coup d’arrêt à la politique d’austérité !

Repost 0
Published by sud-chu-caen
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 06:57
450 retraité(e)s dans les rues de Caen

450 retraité(e)s ont manifesté, ce mercredi 1er avril 2015, à 10 h 30, à partir de la place Saint-Pierre. Ils revendiquent avant tout une revalorisation des pensions.

"10 % des retraités vivent en dessous du seuil de pauvreté en France, affirme Raymond Prosper-Paul, de la FSU, l’un des nombreux syndicats représentés. En moyenne, la pension s’élève à 1 200 € brut, mais avec de nombreuses inégalités. On souhaite qu’elle ne soit pas inférieure au Smic."

Parmi les autres revendications : la loi en discussion sur l’adaptation de la société au vieillissement.

Les retraité(e)s se sont donnés rendez vous le 9 avril pour être au coté des actifs pour dire non à la loi Macron et non à l'austérité.

450 retraité(e)s dans les rues de Caen
450 retraité(e)s dans les rues de Caen
450 retraité(e)s dans les rues de Caen
450 retraité(e)s dans les rues de Caen
450 retraité(e)s dans les rues de Caen
450 retraité(e)s dans les rues de Caen
Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche