Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 15:03

HALTE AUX POURSUITES, AUCUNE SANCTION !

Ce lundi 12 octobre 2015, six salariés d’Air France ont été arrêtés à leur domicile comme de vulgaires trafiquants de drogue par les policiers de la police de l’air et des frontières (PAF). Ces six salariés, pour plusieurs d’entre eux syndiqués, sont poursuivis pour des « violences volontaires en réunion » et d’ « entrave au déroulement d’un comité d’entreprise », des faits commis le 5 octobre dernier et passibles de cinq ans de prison. Ils ont été placés en garde à vue à Roissy (77).

De quoi seraient-ils coupables ? D’avoir laissé exploser leur colère parce que leur vie et celle de leur famille est en danger ? D’avoir dit non aux 2 900 licenciements secs annoncés par la Direction ?

Serions-nous revenus au temps de la répression anti-ouvrière la plus noire ?

Ne laissons pas faire !

Protégeons les 6 d’Air France !
Signez et faites signer la pétition pour :

- Libération immédiate des 6 d’Air France !

- Halte aux poursuites, aucune sanction !

Nom :
Prénom :
Qualité :
Adresse/courriel :
Signature :

Cette pétition sera remise à Manuel Valls, Premier ministre

Transmettez vos signatures de soutien par
- courrier postal : CGT-Archives 56, rue des Francs-Bourgeois 75003 Paris
- fax : 01 40 27 63 66
- courriel : cgt.archives@culture.gouv.fr
- en ligne : https://www.change.org/p/premier-ministre-p%C3%A9tition-lib%C3%A9ration-des-6-d-air-france-halte-aux-poursuites?recruiter=402245028&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

Tract se soutien aux salarié(s) d'Air France ci joint (par Solidaires groupe RATP)

Repost 0
Published by sud-chu-caen
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 14:57

Près d’un million de migrants franchiront les frontières de l’Union Européenne en 2015. Nous affirmons que ses 500 millions d’habitants sont capables d’accueillir dignement ces réfugiés économiques, écologiques, politiques ou de guerre. A contrario, les représentants de l’Union Européenne s’acharnent à mettre en œuvre une politique de tri et de répression. Bilan provisoire : des milliers de morts, jamais autant de murs n’ont séparé les populations, le parlement Hongrois a même autorisé l’armée à tirer sur les migrants à condition que ce ne soit “pas mortel” (sic).

Tract commun SUD Culture / SUD Collectivités Territoriales / SUD Santé Sociaux

Le pas à faire vers un accueil inconditionnel, tel que nous le revendiquons, est grand. Ce fossé a surtout été élargi par les politiques d’austérité des gouvernements successifs qui détricotent petit à petit le secteur social d’hébergement d’urgence. Nos syndicats, en lutte pour le maintien d’un service public de haut niveau depuis leurs créations, ne peuvent que condamner les “larmes de crocodiles” des partis accompagnant ce détricotage et/ou ceux qui ont le culot de mettre en concurrence les précaires avec ou sans-papiers. C’est oublier les cadeaux sans contreparties faits au patronat et le transfert de budget vers l’armée au détriment du logement et de la santé.

Solidarités entre les travailleurs avec ou sans-papiers

Face à des situations sanitaires et sociales dramatiques, nous saluons les luttes des migrants qui se regroupent, s’organisent et revendiquent. Nos militants sont parmi celles et ceux des nombreux habitants et organisations qui se mobilisent pour les soutenir sur le terrain et pour imposer un accueil digne. Depuis cet été, face à la pression, le gouvernement bricole avec les associations gestionnaires des hébergements temporaires, parfois inadaptés, en espérant que la pression se tasse pour pouvoir ensuite en expulser un maximum. Les travailleurs sociaux font face depuis plusieurs années à une situation de pénurie, travaillent à flux tendu et sans marge de manœuvre . Ils payent eux aussi des choix politiques : par la dégradation de leurs conditions de travail et la diminution de leurs revenus.

Pas de criminalisation du mouvement social

La succession d’expulsions, de tabassages, de gazages des migrants et de leurs soutiens cet été ne sont que la continuité d’une politique répressive comme l’illustre la situation de Calais. La répression est aussi pratiquée juridiquement : à la demande de la mairie de Paris, le tribunal administratif vient d’ordonner l’expulsion des migrants ayant trouvé refuge dans le lycée désaffecté Jean-Quarré à Paris. A Toulouse, un propriétaire d’HLM a demandé l’expulsion de migrants d’une barre inoccupée (et le paiement des arriérés de loyers...). Des militants, dont deux camarades de SUD cultures, sont accusés de séquestration par l’association Emmaüs Solidarités et passeront en correctionnelle début octobre. Plus que jamais, nous exigeons l’arrêt des politiques répressives et de la criminalisation du mouvement social !

nous revendiquons :
  • des papiers et un logement pour toutes et tous (réquisition des logements et bureaux vides, baisse des loyers),
  • l’harmonisation par le haut des politiques sociales au niveau européen,
  • la liberté de circulation, d’installation et l’élaboration d’une politique migratoire impliquant les syndicats, les organisations des droits de l’homme...
Solidaires dans l’action !

soutenir les occupations des migrants,
interpeller les patrons de l’hébergement d’urgence sur leurs choix et leurs collusions avec les pouvoirs publics,
travailler avec les syndicats et associations au niveau européen pour infléchir la politique européenne,
se rendre aux rassemblements de soutien aux inculpés de sud Culture.

Repost 0
Published by sud-chu-caen
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 14:51
C.H Vire: Appel à la mobilisation le 15 octobre

« La solidarité obligée des établissements va imposer des mutualisations de moyens et de services qui devront s’étendre au-delà des Bocages virois et flériens, ceci dans le cadre du groupement hospitalier de territoire », expliquent les syndicats CGT, CFDT et Sud. Mardi midi, ils étaient présents aux abords de l’hôpital virois pour appeler à la mobilisation du 15 octobre prochain à 17h devant l’hôpital. La construction d’un nouveau service des urgences envisagé à la clinique de Vire pose bon nombre de questions restées sans réponse. « Qui va financer ce bâtiment ? Combien de temps va prendre cette construction et est-ce que l’Agence régionale d’hospitalisation est prête à attendre ? Nous ne savons rien », note Marielle Kerardhy, de la CGT. Les syndicats s’inquiètent également des autres préconisations présentées par le cabinet KPMG chargé de refléchir sur l’avenir des soins dans le Bocage. Il s’agit notamment du départ de chimiothérapie pour Flers ou encore des soins en cardiologie. « On tente de nous endormir en disant nous disant que rien n’est encore arrêté, c’est pourquoi, il est important que la population se mobilise pour exiger le maintien de soins de qualité et de proximité », ajoute la syndicaliste.

Repost 0
Published by sud-chu-caen
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 14:39
Vont-ils enfin tenir leur engagement ?

Vont-ils enfin tenir

leur engagement ?

 

Le 25 mai 2010 Mme Marisol Touraine, alors députée de l’opposition, déposait une Proposition de Projet de Loi N° 2536 « tendant à supprimer l’obligation, pour les infirmiers et les masseurs-kinésithérapeutes exerçant à titre salarié, de s’inscrire aux ordres professionnels ».

Cette PPL était soutenue entre autres par  mesdames M. Lebranchu, C. Taubira, messieurs F. Hollande, M. Valls, M. Sapin et L. Fabius… qui sont aujourd’hui en charge des plus hautes fonctions de l’Etat.

480 000 infirmièr-es refusent toujours l’adhésion à un ordre dont ils n’ont nul besoin, ceux et celles ayant adhéré, l’ont majoritairement fait contraint-es, par leurs employeurs, à l’embauche, ou les Caisses d’Assurances Maladie pour les professionnel-les en exercice libéral.

L’intersyndicale CFDT Santé Sociaux, CGT Santé Action Sociale, FO Santé, SNICS FSU, SUD Santé Sociaux, UNSA Santé Sociaux rejointe par les syndicats d’infirmier-es libéraux FNI et ONSIL, tout comme l’immense majorité des professionnel-les, attendent que le gouvernement tienne ses engagements.

 A l’occasion du projet de Loi de Modernisation de la Santé, Mme A. Le Houerou a déposé un amendement visant à remplir une partie de cet engagement. Voté lors de la discussion du projet à l’Assemblée Nationale, cet amendement a été supprimé par le sénat.

Nous attendons aujourd’hui qu’il soit rétabli lors de la réunion de la Commission Mixte Paritaire qui clôturera sans doute l’adoption de cette loi.

Espérant un terme au conflit qui dure maintenant depuis neuf ans les syndicats signataires et leurs adhérent-es seront attentif-ves à la volonté du  gouvernement à tenir ses engagements antérieurs, et sauront s’en souvenir en temps opportun.

Paris le 7/10/2015

Vont-ils enfin tenir leur engagement ?
Repost 0
Published by sud-chu-caen
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 10:42
Un millier de manifestant(e)s dans les rues de Caen jeudi 8 octobre

À l'appel de la CGT, de la FSU et de Solidaires, environ un millier de personnes ont manifesté contre la politique du gouvernement, Caen, jeudi 8 octobre, vers 11h3O.

Un millier de manifestant(e)s dans les rues de Caen jeudi 8 octobre
Un millier de manifestant(e)s dans les rues de Caen jeudi 8 octobre
Un millier de manifestant(e)s dans les rues de Caen jeudi 8 octobre
Repost 0
Published by sud-chu-caen
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 10:40

L'établissement a été placé sous administration provisoire par l'Agence régionale de santé, hier.

Pourquoi, comment ?

Qui a pris cette décision ?

C'est l'Agence régionale de santé (ARS) de Basse Normandie qui a pris cette mesure et l'a annoncée, hier, dans un communiqué de presse. À compter de lundi 12 octobre, le centre hospitalier est donc placé sous une sorte de tutelle pour une durée de six mois.

Que va t-il se passer ?

Cette mesure d'administration provisoire implique une mise à l'écart pure et simple du directeur actuel, Yves Riant. Ce dernier « sera appelé à d'autres fonctions dans les prochaines semaines », détaille l'ARS dans son communiqué de presse. Il n'a pas souhaité commenter la décision. À sa place, un administrateur va être nommé. Avec plusieurs missions à mener : définir un nouveau projet médical et un nouveau projet d'établissement, élaborer et mettre en oeuvre un plan de retour à l'équilibre financier. Le tout pour « maintenir une offre de soins de qualité pour l'ensemble de la population ».

Quelle est la situation financière du centre hospitalier ?

Un premier contrat de retour à l'équilibre financier, signé en 2009, n'a pas permis de résoudre les difficultés financières « et la situation s'est à nouveau aggravée en 2014 », précise l'ARS. Le déficit prévisionnel 2015 s'élève désormais à 3 millions d'euros, soit 8,5 % des produits de l'établissement. « Les grandes difficultés financières grèvent durablement la trésorerie de l'établissement et l'empêchent d'envisager tout investissement. »

Source: ouest-france.fr

Repost 0
Published by sud-chu-caen
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 18:14

Solidaires FP apprend avec sidération que le gouvernement ne respectera pas le principe des accords de Bercy en décidant malgré l'opposition majoritaire des syndicats de passer outre et de valider le protocole PPCR!

Cette pratique à géométrie variable des accords illustre ou confirme le mépris de ce gouvernement envers le dialogue social!

Le contenu de ce protocole à été jugé insuffisant par l'ensemble des organisations. Certaines ont considéré que cette faiblesse ne méritait pas signature, d'autres se sont dit « un tiens vaut mieux que deux tu l'auras »!!

Ce passage en force illustre la faiblesse de ce gouvernement qui avait fait du dialogue social sa priorité! Après un an de négociations, deux mois de consultations intenses auprès de ses mandants, Solidaires FP s'engage à tirer les leçons de ce camouflet!

Le 8 octobre sera un occasion d'exprimer ce sentiment d'écoeurement!

Repost 0
Published by sud-chu-caen
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 10:11

La Fédération hospitalière de France (FHF) suit avec attention les débats au Sénat, d’abord en Commission des affaires sociales puis en séance publique, relatifs au projet de loi de santé.

A l’occasion de la réunion de son Conseil d’Administration, mercredi 23 septembre 2015, la FHF a exprimé son regret que le Sénat n’ait pas saisi l’occasion de ce débat pour sortir des postures classiques. Ainsi, la médecine libérale devrait continuer à échapper à toute forme de régulation et l’hôpital public à subir tous les dysfonctionnements du système de santé, sans aucune forme de soutien ni de reconnaissance.

La FHF fait part de son incompréhension devant la position du Sénat qui a supprimé toute notion de coordination. Inéluctablement, la médecine libérale va donc poursuivre son recul et son désengagement et la place de l’hôpital va continuer de s’accroître. Et pourtant le projet de loi issu de l’Assemblée Nationale avait permis d’avancer, certes timidement, vers une organisation plus efficace et responsable de la médecine libérale, à travers notamment les communautés professionnelles de territoire,

De la même manière, le refus du Sénat d’envisager toute forme de régulation dans l’installation des médecins libéraux aura pour conséquence de laisser les déserts médicaux se développer. Malheureusement, le dogme de la "main invisible" qui serait capable de réguler l’offre de soins de la médecine de ville a la vie dure et c'est au détriment des besoins de santé des Français.

Concernant les dispositions relatives au service public hospitalier, la communauté hospitalière a accueilli avec stupéfaction le retour d’une vision selon laquelle le service public est conçu comme pouvant être exercé à la carte et « vendu à la découpe ». La FHF rappelle avec force que le service public est un bloc indissociable, qui ne peut se résumer en missions. Ce bloc incompatible avec la sélection des patients ou celle des activités les plus rentables.

La FHF souhaite vivement que les députés reviennent en dernière lecture à la rédaction proposée par le gouvernement, seule à même de garantir l’accessibilité financière, la permanence de l’accueil et l’égal accès aux soins.

Source: fhf.fr

Repost 0
Published by sud-chu-caen
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 09:35

Dans le cadre d'un appel intersyndical CGT-FO-Sud, le syndicat CGT du centre hospitalier de Lannion-Trestel appelle le personnel à la mobilisation, sous la forme d'une grève et d'un rassemblement devant l'établissement, jeudi à partir de 14 h 30. La CGT dénonce le projet de loi Santé ainsi que le contexte budgétaire des établissements de santé. « La loi Santé prévoit d'imposer aux hôpitaux d'un même territoire leur regroupement au sein d'un groupement hospitalier de territoire, ce qui, dans le contexte budgétaire actuel, se traduira par des fusions et restructuration avec pour conséquence des fermetures de service avec la perte de nombreux emplois », s'inquiète le syndicat, pour qui « cette loi n'a pas d'autre objectif que de servir de cadre à un plan d'économies sur la Santé : 3 milliards d'économie d'ici 2017 pour les hôpitaux publics dont 870 millions sur la masse salariale, soit 22.000 postes supprimés ». « Les lois de finance de la Sécurité Sociale et les décisions locales qui en découlent pèsent déjà lourdement sur les conditions de travail des agents et l'accueil des usagers au sein de notre établissement : suppression de postes depuis plusieurs années, risques psychosociaux amplifiés, déficit humain se superposant au déficit budgétaire, frein porté aux déroulements de carrière et par ricochet au niveau de retraite, dégradation des locaux sans possibilité d'investissement... Quel sera l'accès aux soins pour les Trégorrois dans les années à venir ? », s'interroge le syndicat, qui conclut en annonçant que « les infirmiers anesthésistes seront également mobilisés le même jour en lien avec des revendications spécifiques à leur métier ».

Source: letelegramme.fr

Repost 0
Published by sud-chu-caen
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 09:29

Si, au niveau national, le mot d’ordre de grève a été lancé dans le cadre d’une intersyndicale rassemblant Sud, la CGT et FO, les émissaires arrageois de Force ouvrière, syndicat majoritaire au centre hospitalier d’Arras, n’ont quant à eux pas donné suite aux appels du pied des deux autres centrales. Il est des rancœurs qui sont tenaces…

Pour autant, eux aussi appellent leurs troupes à se mobiliser, jeudi. Mais là où les militants et sympathisants de Sud et de la CGT planteront le piquet de grève toute la journée, à partir de 6 heures, boulevard Besnier, à l’entrée du complexe hospitalier, FO n’a réclamé de ses ouailles qu’elles ne s’inscrivent qu’à une heure de débrayage.

La forme diffère, donc, mais pas le fond. Et les revendications sont donc les mêmes. C’est la loi de Santé estampillée Marisol Touraine, actuellement en discussion au parlement, qui s’attire les foudres des hospitaliers. « Cette loi s’inscrit dans le cadre du Pacte de responsabilité qui organise l’austérité budgétaire, déplore-t-on chez Sud. Les conséquences de ces mesures sont incompatibles avec les besoins de la population !»

Avec le nouveau plan triennal de trois milliards d’euros d’économies prévu, les syndicats craignent la suppression de quelque 22 000 postes en France, mais aussi le regroupement forcé d’établissements au travers de groupements hospitaliers de territoire (« ce qui nous ferait perdre encore un peu plus de la notion de proximité, à laquelle les patients sont pourtant attachés»), la remise en cause des RTT, et le gel des salaires. Retrait immédiat du projet de loi, du Pacte de responsabilité et « Non aux soins low-cost qui en découlent » : voilà ce que scanderont les grévistes, quel que soit leur bord, jeudi.

On table sur une forte mobilisation à Arras. Où le CHA est en proie à une « sévère crise structurelle et conjoncturelle», déplore un syndicaliste de chez FO. Marie-Odile Saillard, l’ex-patronne, n’a pas embarqué avec elle les mesures d’austérité en partant pour Metz. Et le personnel est selon l’ensemble des syndicats « sous pression», lassé par « les restructurations de services, la dégradation des conditions de travail, les rappels intempestifs au domicile pour pallier les absences…» H. Fé.

Source: lavoixdunord.fr

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche