Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 18:26

 

 

Pour lire le tract Solidaires, cliquez dessus

 

 

Face au FN

 

 

Pour lire le livret ci dessous, en PDF, cliquez dessus

 

 

 

FN le pire ennemi des salariés

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 18:12

 

 

Pour lire l'appel, en PDF, cliquez dessus

 

 

 

Lisieux

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 22:09

 

  Personnel des urgences en grève

                        Le personnel des urgences est en grève depuis deux mois

 

 

Un millier de personnes ont manifesté hier pour défendre le service public de santé. Alors que la grève des urgences dure depuis deux mois, la direction vient d’annoncer un contrat de retour à l’équilibre financier. Objectif : réaliser 3 millions d’€ d’économie. Le déménagement vers la cité sanitaire se présente mal.

 

 

*********************************** 

Bilan et perspectives suite à la manifestation

du 2 avril 2011 sur Nantes,

"Notre Santé en danger"

Réunion : le 18 avril 2011 à 20h30,

Manufacture des tabacs, boulevard de Stalingrad, 1er étage salle B.

 

Ordre du jour proposé :      

-         Bilan de la manifestation du 2 avril, perspectives 

-         Mobilisations en cours : Centre Hospitalier de St Nazaire, CHU de Nantes, …

 

Rappelons que cette journée nationale d'action faisait suite à un appel à la mobilisation des usagers, des professionnels de la Santé et des élus, signé par 120 comités locaux, près de 100 organisations syndicales, associatives et politiques nationales et bien sûr par la Coordination Nationale des comités de défense des Hôpitaux et des maternités de proximité.

A la manifestation de Nantes se sont joints des salariés de la Clinique Jules Verne, des membres de l'association nantaise "Sauvons la maison de la naissance", et bien sûr  nos amis vendéens de l'Association pour la  Défense du Service Public du pays de Luçon et du collectif E.G.S.P 85.

 

Pascal Caboret (S.M.G) dresse un premier constat qui ouvre le débat :

"Le bilan de cette mobilisation me semble mitigé.

Nous avons de toute évidence réussi à créer un début de convergence associative, syndicale, politique, citoyenne autour de la défense de notre système de santé et contre un démantèlement sanitaire qui s'avère désastreux ; plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont mobilisées sur toute la France: 600 manifestants dans les rues de Nantes, 1000 à Toulouse et Bordeaux ( félicitations au Collectif Santé girondin!), 500 à Rennes et Lyon, près de 5000 à Paris...

Pourtant, cette mobilisation reste largement insuffisante en regard des enjeux. Et nous renouvelons toujours le même constat concernant les questions de Santé : il y a une discordance entre le nombre d'organisations signataires et la mobilisation sur le terrain. De toute évidence, malgré l'appel national, les acteurs de terrain ne transmettent pas toujours les informations et la réponse qui nous est ensuite donnée est toujours la même : "Nous n'étions pas au courant ! ". La Sécurité Sociale ne peut se résumer uniquement à la question des retraites...

En outre, nos concitoyens estiment bien souvent que leur santé relève d'une affaire privée alors que la Santé propose en fait une couverture socialisée de la maladie. Car si la maladie est une expérience personnelle, elle engendre une réponse collective par le soin, la recherche, l'organisation sanitaire, les prestations sociales issues d'une cotisation salariale collective... Faire de la santé une affaire uniquement privée, c'est inévitablement renouer avec l'antique alliance de la maladie et du mal, cette maladie qui terrorisaient les familles qui n'avaient pas les moyens financiers de payer les soins nécessaires... Le droit à la Santé, ce n'est bien sûr pas la demande absurde "d'une nouvelle forme d'immortalité" comme l'affirment parfois ironiquement quelques critiques bien pensant. Le droit à la Santé, c'est pouvoir tomber malade, sans entraîner ses proches avec soi.... Le droit à la Santé est intimement lié aux principes de notre protection sociale.

 

Notre tache est bien vaste. Il faut poursuivre et parfaire notre démarche de rassemblement. D'autres actions seront probablement prévues au niveau national.

Et de toute évidence, la question du financement de la "dépendance" et de la perte d'autonomie sera un des enjeux majeurs de ces prochains mois."

 

Le Collectif Nantais pour le droit à la Santé et à la protection sociale pour toutes et tous appelle les organisations et collectifs qui se sont mobilisés pour le 2 avril à une réunion : le 18 avril 2011 à 20h30, Manufacture des tabacs, boulevard de Stalingrad, 1er étage salle B. afin de faire un premier bilan de notre mobilisation et d'établir les perspectives régionales ou nationales d’actions qui ne manqueront pas de se présenter.

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 22:04

 

 

La seule place de l'Ordre

 

 

Madame, Monsieur les députés et sénateurs

L’ordre infirmier a été voté le 21 décembre 2006 sans concertation de la profession et malgré une opposition massive et publique.

Lors des élections des conseillers ordinaux, les votants ont été de 4.6 à 15% de la profession selon les départements. Les infirmiers ont ainsi démontré que cet ordre ne les représentait pas. Malgré ce simulacre de démocratie, le gouvernement a continué à soutenir cet ordre.

S’en sont suivies de multiples attaques des représentants de cet ordre à tous les niveaux, déconventionnements arbitraires d’infirmières, insultes, menaces, non respect de la loi… Certaines infirmières subissent un chantage parfaitement illégal au recrutement, certains employeurs exigeant l’inscription au tableau de l’ordre préalablement à l’embauche.

Nous n’avons cessé de vous alerter et de vous signifier que les infirmières ne voulaient pas de cet ordre même à 1 euro. Le seul problème n’est pas le prix de la cotisation, il s’agit aussi de démocratie sanitaire et nous ne voulons pas qu’une poignée d’individus décident de notre déontologie, de nos bonnes pratiques et de nos sanctions disciplinaires le cas échéant. Les conseillers ordinaux n’ont aucune légitimité pour nous représenter !

On nous a fait miroiter qu’un texte visant à exonérer les salariés d’une inscription à l’ordre serait voté avant la fin de l’année 2010, il semble aujourd’hui aux oubliettes… Les infirmières, salariées ou libérales, n’attendent qu’une chose : l’abrogation de l’Ordre National Infirmier.

En revanche, nous constatons que le ministre tente tout pour sauver cet ordre. Il négocie avec ses membres une baisse de la cotisation et il traite de ces questions avec ceux la même qui menacent les infirmiers depuis plus de deux ans. Ce qui n’est pas dit, et qui justifie le soutien de l’ordre par ce gouvernement, c’est une volonté d’augmenter très rapidement la cotisation pour y inclure une assurance professionnelle obligatoire. Aujourd’hui redescendue à 30 euros, cette cotisation ne fera qu’augmenter pour absorber les dettes de l’ordre.

Mais quelle est donc cette société d’assurance qui se frotte déjà les mains en imaginant d’assurer toute la profession infirmière et ce, sans aucune concurrence ???

La profession infirmière est fatiguée et plus que désabusée par le peu de considération dont elle bénéficie de la part de la classe politique. Nous attendons maintenant des actions concrètes et nous nous engageons à faire connaître le travail en ce sens de chacun d’entre vous aux personnels infirmiers. Ils sauront s’en souvenir au moment des élections de 2012.

Des propositions ont été faites pour renforcer les prérogatives du Haut Conseil des Professions Para-Médicales ainsi que pour y intégrer un cadre spécifique pour nos collègues libérales.

L’ordre infirmier est déficitaire de plus de 10 millions d’euro, c’est la banque populaire qui a consenti ce prêt mais qui commence à s’inquiéter de la solvabilité de celui-ci. Nous allons donc solliciter toute la profession afin qu’elle explique à cette banque que nous ne paierons pas un centime à l’ordre.

Par ailleurs, plusieurs procès vont avoir lieu contre des représentants de l’ordre, nous pouvons vous assurer de vrais scandales autour des méfaits graves commis par ses membres.

Dans l’attente de votre réponse, recevez, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

Source : SUD Santé-Sociaux

 

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Ordre Infirmier
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 16:07

 

 

Hôpital Flers

À l’appel des syndicats Sud solidaires et FO, 150 salariés du centre hospitalier Jacques Monod ont cessé le travail en début d’après-midi pour dénoncer la mise en place les orientations 2011 de la direction à l’encontre « des petits personnels ».

Les syndicats Sud solidaires et FO poursuivent le bras de fer avec la direction de l’hôpital Monod. En début d’après-midi, 150 salariés ont répondu à la proposition des deux organisations qui avaient lancé un appel à un débrayage de 55 minutes, dans le hall d’entrée de l’établissement de santé. La CFTC (qui défend en particulier les RTT) a finalement rejoint le mouvement. Globalement, celui-ci visait à dénoncer « le plan de casse sociale que compte appliquer très prochainement la direction vis-à-vis des « petits personnels » pour économiser des clopinettes. Le but est de grignoter les RTT, supprimer le paiement de la demi-heure de repas, amputer la prime, discriminer les absences ou encore non remplacer des départs en retraite ». Les représentants syndicats de Sud et de FO invitent les salariés à ne rien lâcher. « Le mécontentement grossit. Nous espérons retrouver une intersyndicale complète (avec la CFTC et la CFDT). Une pétition ciblée peut représenter un poids dans les négociations. Aux salariés de réagir dans les semaines à venir ».

Source : Ouest-France

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 19:23

arton810

 

Samedi 2 avril des milliers de manifestants se sont retrouvés dans une cinquantaine de villes pour dénoncer les effets dévastateurs de la loi Bachelot sur notre système de santé et les attaques en règle contre les hôpitaux publics.

Lors de ces rassemblements, le rôle des agences régionales de santé a été fustigé, rebaptisées " Agences de régression sanitaire"

C’est la première action nationale organisée un an après la mise en place de ces agences. C’est le début d’une action de longue durée pour défendre partout et pour toutes et tous l’accès aux soins et défendre l’emploi et les conditions de travail des personnels du secteur sanitaire et médico-social.

Nous devons oeuvrer partout au renforcement des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, exiger l’arrêt des restructurations et fermetures. Il faut une autre loi de santé publique débattue avec l’ensemble de la population : assurés sociaux, associations de malades, élus, représentants des personnels.

le 30 avril prochain une assemblée générale réunira les différentes organisations qui ont appelé au 2 avril pour construire ensemble une campagne nationale pour la santé, la sécu et l’accès aux soins.

Source : Sud Santé-Sociaux

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 17:35

 

 

Hôpital d'Alençon

Les salariés du centre hospitalier dénoncent des conditions de travail qui vont en se dégradant.

 

À l’appel de l’intersyndicale CGT, FO et Unsa, 180 salariés du Centre hospitalier Alençon-Mamers ont débrayé, ce lundi. Pour réclamer de meilleures conditions de travail, plus de moyens. « Ça fait 27 ans que je travaille à l’hôpital, ça devient de plus en plus difficile. On manque d’effectif, le personnel s’épuise », explique une salariée. Les syndicats évoquent par ailleurs de grandes difficultés de remplacement, des complications pour prendre ses congés, une révision de l’accord sur les RTT. « Nous sommes au bout d’une stratégie comptable incompatible avec des missions de service public », estiment les syndicats.

Source : Ouest France

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 17:42

 

 

Je défends mon hôpital

 

Samedi 2 avril, ce sont environ 200 personnes qui ce sont rassemblées place du théatre avant de rejoindre en cortége la préfecture.....

 

Photo 001  Photo 002

Parmi celles ci une douzaine de militants et sympathisants de SUD CHU Caen.

 

Photo 004

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 05:31

 

 

Des militants politiques, notamment le maire d’Alençon le socialiste Joaquim Pueyo, les syndicats, des militants d’associations et le collectif « Etats généraux des services publics », soit au total 150 personnes, ont manifesté cet après-midi à Alençon, pour défendre le système de santé public et l’accès aux soins pour tous.

« Nous sommes dans une démarche de gestion de la santé qui ne correspond pas aux besoins de la population », dénonce un délégué CGT du centre hospitalier d’Alençon. Un établissement qui sera par ailleurs concerné par un mouvement de grève lundi contre la remise en cause de l’accord sur les 35 heures.

Sources : Ouest-France

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 05:20

 

 

110402152848920 60 000 apx 470

 

 

Une petite trentaine de personnes a répondu ce samedi matin au rassemblement du collectif d’usager Touche pas à ma santé, touche pas à mon hosto. Devant l’hôpital, les membres du collectif ont dénoncé les effets de la loi Bachelot. « Elle entraîne des fermetures de service, regrette Agnes Danjou. On se dirige vers des déserts médicaux dans certaines zones rurales. » Cette journée d’action a été mise sur pied par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternité de proximité pour contester contre la baisse des effectifs dans les hôpitaux.

Sources (photographie et texte) :Ouest-France

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche