Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 19:02

Les Echos , L’Humanité

 

Les Echos aborde à son tour la dernière édition du baromètre annuel FHF-TNS Sofres sur « la perception de l’hôpital par ses usagers », dévoilée hier par la Fédération hospitalière de France. Le journal relève que ce sondage « montre une évolution de la perception par les Français. La forte proportion de personnes interrogées qui déclarent en avoir une bonne opinion (81%) s'inscrit dans la continuité des précédentes éditions. La question de son accessibilité financière reste également la première préoccupation des Français ».

 

« Mais, désormais, l'argument est avancé par moins d'une personne interrogée sur deux. 47% précisément estiment que «le fait que l'hôpital soit accessible à tous quel que soit son niveau de revenu» est une valeur structurante du système hexagonal. C'est 5 points de moins qu'un an auparavant et même 9 points de moins que le pic de 2010 », remarque le quotidien.

 

Les Echos ajoute qu’« on assiste à la montée [d’une] seconde préoccupation : «le fait qu'il y ait toujours un hôpital à proximité, quel que soit son lieu d'habitation». En 2011, 19% des personnes interrogées déclaraient qu'il s'agissait pour eux d'un élément caractérisant le système français. En 2012, ils ont été 29%. Si l'on ajoute à ces deux critères un troisième : «la faible participation financière demandée aux malades», ce sont plus de 8 personnes sur 10 qui «réaffirment leur attachement au principe d'accessibilité», note l'étude ».

 

Le journal relève que « les Français n'en sont pas moins prêts majoritairement à avoir recours à la télémédecine. Si les diagnostics à distance ne convainquent qu'un tiers d'entre eux, plus d'un sur deux se déclare prêt à avoir recours à la télémédecine et à la télésurveillance médicale ».

 

« Le sondage s'est par ailleurs penché sur l'accès aux urgences hospitalières. Il montre que les trois quarts des personnes qui s'y sont rendues l'ont fait parce qu'elles avaient ainsi la garantie d'être hospitalisées en urgence si nécessaire. Mais plus de 4 sur 10 invoquent leur incapacité à trouver un médecin de garde en ville la nuit ou le week end. La préoccupation financière - «on ne paie rien» - est, elle, citée par 1 Français sur 4, ce qui n'est pas rien », poursuit le quotidien.

 

L’Humanité évoque aussi ce baromètre et retient que « l’hôpital public [est] plébiscité par les Français. […] Un plébiscite qui devrait inciter les pouvoirs publics à donner un coup d’arrêt aux fermetures de services et d’établissements et à donner à l’institution les moyens de répondre aux besoins ». Le journal note en outre que le document « souligne l’acuité des questions de l’accessibilité géographique et financière des soins. […] Une évolution qui témoigne du problème croissant des déserts sanitaires et de l’inégale répartition démographique du personnel médical ».

 

« Le baromètre de la FHF révèle par ailleurs que la fréquentation des urgences est constituée à 76% de personnes qui souhaitent avoir «la garantie d’être hospitalisées en cas de besoin», et à 59% de patients désirant avoir des examens complémentaires qui peuvent être «réalisés tout de suite» », continue L’Humanité.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche