Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 19:03

hosto-5-d0ba1-9fb76

 

Oui à un hôpital entièrement Public de plein exercice !

 

Les militants socialistes et les militants UMP locaux fréquentent le marché de Melun tous les six ans au moment des élections municipales….Soyons honnêtes, ils sont quelques-uns présents au moment des élections présidentielles ou législatives… ça fait peu.

 

Les melunais comme beaucoup d’autres citoyens s’intéressent aux municipales et si certains ne prennent pas les tracts distribués, tous sont préoccupés par les questions de santé et par l’avenir de l’hôpital de Melun.

 

Les deux partis, chacun de son côté expliquent à qui veut les entendre que ça y est : les fonds publics d’état sont débloqués et enfin nous aurons un nouvel hôpital.

 

Ils oublient de préciser qu’il s’agit là d’une promesse, qu’on en est qu’à un financement partiel et surtout que ce projet de partenariat public privé fait la part belle au privé.

 

Le comité de défense de l’hôpital public comme hôpital de plein exercice entièrement public considère qu’il n’y a pas de trêve électorale.

 

Il poursuit son action.

 

Ce comité regroupe des militants du PCF, du PS, du PG, du POI, des écologistes, des syndicalistes CGT, FSU et FO, des militants associatifs et des élus de l’ADECR ( élus communistes et républicains).

 

Il explique à toutes et à tous la situation en toute transparence :

 

 

 

« Pôle hospitalier public-privé de Melun

 

Il y aura bien des dépassements d’honoraires !

 

Le patient paiera jusqu’à 50% plus cher !

 

L’Etat vient d’annoncer qu’il allait débloquer 50 millions d’euros sur les 256 millions estimés pour la construction du pôle hospitalier public-privé de Melun. Ce partenariat entre l’hôpital public de Melun et les cliniques privées St Jean et Ermitage consiste essentiellement à donner le quasi monopole de la chirurgie au privé : la possession des 15 blocs opératoires et de 224 lits de chirurgie pour le privé contre 30 pour le public.

 

Sur les 50 millions d’euros versés par l’Etat, 10 le seront pour la partie privée. En contrepartie, les cliniques s’engagent à accepter tous les patients. C’est donc l’Etat qui va payer avec nos impôts pour que la partie privée accepte tout le monde !

 

Et les cliniques continueront à pratiquer les dépassements d’honoraires !

 

C’est ce que confirme le PDG des cliniques Saint-Jean-Ermitage dans une interview au Parisien en date du 7 janvier. Selon lui, 40% des actes donnent lieu « actuellement » à dépassement d’honoraires. Bon prince, il précise que les dépassements seront limités à 50% du tarif de base de la Sécurité Sociale. Pour près de la moitié des actes pratiqués dans la partie privée, il faudra débourser 50% de plus ! Par exemple 34,50 euros pour une visite médicale contre 23 euros ! Combien pour les actes de chirurgie à plusieurs milliers d’euros ? Mais selon le PDG, cela ne coûtera rien aux patients car les Mutuelles paieront la différence. C’est de la poudre aux yeux : d’abord parce que les patients n’ont pas tous, et loin de là, de mutuelles et ensuite parce qu’il n’est pas vrai que toutes les mutuelles acceptent de rembourser les dépassements et celles qui le font, le font chèrement payer aux assurés.

 

Le comité de défense de l’hôpital de Melun rappelle plus que jamais ses exigences :

 

· non à la privatisation de l’hôpital Marc Jacquet de Melun,

 

· non à la complémentarité, pour un hôpital de plein exercice,

 

· maintien de tous les services, tous les lits, tous les postes,

 

· pour la création d’un CHU,

 

· abrogation de la loi Bachelot (Hôpital, Patients, Santé, Territoires).

 

Et s’adresse à tous ceux qui se réclament de la démocratie : il est encore temps d’arrêter ce coup porté contre l’hôpital public »

 

Aujourd’hui alors que beaucoup de listes municipales crient à la victoire, il est utile et indispensable que la vérité soit établie :

 

L’accès aux soins pour tous est menacé par les dépassements d’honoraires qui seront pratiqués.

 

Les fonds publics qui devraient être réservés à l’hôpital public vont financer les cliniques privées dans le cadre d’un « partenariat » public privé, véritable cheval de Troie de la privatisation !

 

Source: Agora vox

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche