Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 15:16

 

10622933 826494350727370 4729975059636944499 n

 

Le déficit global en 2013 des hôpitaux est de 147 millions d'euros. Le coût de l'intérim médical: 500 millions d'euros. Le coût des médicaments controversés remboursés par la sécu: plusieurs milliards d'euros (369 millions rien que pour le crestor). Le coûts des actes abusifs facturés par le privé: plusieurs milliards d'euros. Ce ne sont pas nos budgets ni nos salaires nécessaires à un service public de qualité qui plombent la sécu. C'est toute la manne qui est transférée vers des poches privées avec la complicité de l'état . Pour mémoire, on a déjà oublié les scandales cahuzac et morel, tous deux hauts fonctionnaires du ministère employés secrètement et illégalement par des labos pharmaceutiques alors qu'ils avaient en charge le contrôle des médicaments mis sur le marché et ceux rembourses par la sécu, autrement dit, payés par des groupes qu'ils étaient censés contrôler. Il faut savoir que les 10 milliards + 10 milliards ponctionnés à la sécu et aux collectivités (ars) nous impactent doublement. Salaires, conditions de travail, effectifs (sécu); budgets des hôpitaux, budgets de remplacements etc ( ars). Ces 10 milliards, c'était le résultat des préconisations du MEDEF en 2012. En mai 2014, le même MEDEF a soutenu que " 10 milliards d´effort pour la sécu, c'est insuffisant, il faudrait 15 à 25 milliards", toujours sans piper mot sur les médicaments ni sur les actes abusifs du privé. Coïncidence, la cours des comptes à publié son rapport juste après, préconisant des économies drastiques pour l'hôpital. Enfin, Marisol a suivi naturellement en annonçant son plan. Aucun hasard! Tout a été mis en place pour rabâcher mes mêmes discours afin qu'on finisse par être convaincus de la nécessité de faire des efforts. Le citoyen qui est prêt à rentrer chez lui après à peine avoir été opéré, puis surveillé par un effectif moins présent et moins nombreux doit se poser cette question: "Alors qu'il paie autant d'impôt, est-il prêt à recevoir moins de soins, avec moins de qualité, dans l'hôpital public au nom d'un effort de 10 milliards nécessaire pour "l'économie", laquelle a jugé utile de donner 30 milliards aux entreprises sans aucune contrepartie. Je précise que les plus grandes de ces entreprises. ( celles qui en bénéficieront le plus ) paient à peine 10% d'impôt en France à cause de montages " multinationaux". C'est en tant que professionnels hospitaliers exténués d'être corvéables à merci, mais aussi en tant que citoyens désabusés que nous devons tous descendre la rue pour une grande manif nationale à Paris le 23 septembre. Chaque professionnel, chaque citoyen qui se sent concerné, que la situation a consterné, doit s'approprier cette date et la diffuser le plus largement possible, organiser à son niveau, s'organiser pour nourrir cette résistance nécessaires. Sinon NOUS, TOUS UNIS, RIEN NE LES ARRÊTERA. CONVERGENCE DES HÔPITAUX EN LUTTE - CONTRE L'HOSTERITE Page facebook: "hôpitaux en lutte". La révolution des consciences est en marche...
Source: Fédération SUD Santé Sociaux (Facebook)

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche