Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 20:28

Ce n'est pas faute d'avoir prévenu. Le rapprochement privé-public entre la clinique et l'hôpital ruthénois fait de nouvelles vagues dans les services des établissements touchés. Après les brancardiers de l'hôpital en grève début septembre, cette fois c'est du côté de Saint-Louis que la colère gronde. Dans un communiqué transmis hier, le syndicat CGT de la clinique annonçait qu'un licenciement économique était tombé et qu'une procédure de chômage partiel est en cours pour une durée de deux mois. Elle concernerait pas moins de 23 personnes. «Le personnel se pose, légitimement, des questions sur la suite à venir de cette restructuration… (qui) aurait pu être anticipée depuis plusieurs mois : On le constate encore une fois, c'est la finance qui passe avant le personnel et les conditions de travail… Les plannings de travail sont faits au jour le jour, on met du chômage partiel et on prend des intérimaires… Pourquoi le service où devait être transféré le personnel du service fermé n'est t-il pas encore ouvert ?», s'indigne le syndicat. Selon eux, la direction n'a pas écouté les revendications des organisations syndicales présentées en CE. Ce qui entraîne ce ras-le-bol du personnel. Les salariés viennent par ailleurs d'apprendre le départ du directeur de la clinique Jean-Michel Verdu.

 

Du côté de l'hôpital Jacques-Puel, la situation ne semble guère s'arranger puisqu'hier, c'est un tiers de l'équipe des brancardiers qui s'est mis en grève. «Des affiches vont fleurir sur les fenêtres de l'établissement pour informer le public», prévient un représentant syndicaliste. Nul doute que le malaise, ne risque pas de s'arrêter là…

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche