Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 18:32

Aujourd’hui, près d'un tiers de la population de notre pays renonce aux soins, pour des raisons de coût (dépassements d’honoraires, franchises, forfaits, augmentation des complémentaires-santé…), de difficultés d’accès aux structures de soins publiques (désertification, fermetures de structures de proximité, délais d’attente…).

 

Nous sommes confrontés à ce constat accablant chaque jour.

 

Depuis les élections, les changements politiques survenus nous ouvrent des possibilités.

 

Pour autant, si nous notons des avancées comme à Briançon ou Castres et peut être pour les centres de santé des Bouches du Rhône, les restructurations, les menaces sur des hôpitaux, centres IVG, maternités et centres de santé... se poursuivent : CIVG de Lyon , maternités à Vire, Le Belvédère (à côté de Rouen), les Lilas et les Bluets, les urgences à Périgueux, au Lamantin... Les restrictions budgétaires et les suppressions d'emplois tombent.

 

Les premières annonces gouvernementales apparaissent comme très en deçà des problèmes. La Santé n'a pas été retenue comme une priorité ; l'objectif national des dépenses d'assurance maladie dont dépendent les budgets des hôpitaux et des structures de santé a été fixé à 2,7¨% (annoncé à 3% dans les promesses de campagne du candidat Hollande), les Agence Régionales de Santé ne sont pas remises en cause ; il n'est question que d'aménagement de la loi HPST et de la T2A et de simple réduction et/ou contrôle des dépassements d'honoraires. Rien n'apparaît vraiment concernant l'installation des nouveaux professionnels de santé.

 

Il est donc nécessaire de poursuivre la diffusion des informations et explications auprès de la population et de prévoir des mouvements à la rentrée, porteurs de nos exigences. C'est le sens de la proposition d'une semaine nationale d'action du 1 au 6 octobre, faite lors de la réunion de NSED-Notre Santé en Danger nationale en juin dernier.

 

Cette semaine s'inscrira dans la semaine d'action européenne "contre la marchandisation de la santé et du social". Le principe en a été retenu lors de la conférence de Nanterre des 12 et 13 mai. Elle se clôturera par un village européen en blanc et une nouvelle conférence à Varsovie en présence de délégations des pays associés à ce mouvement. Sont d'ors et déjà prévues des manifestations le 6 octobre en Allemagne, Belgique, Espagne, France, Grèce et le 5 octobre en Pologne.

 

 

Vous trouverez ci-dessous les premières propositions avancées.

 

 Propositions pour le déroulé de la semaine d’action

 

 Tenue d’une conférence de presse la semaine précédente

 

- Proposition de tenir les actions décentralisées le même jour le jeudi 4 octobre autour de 18H00

 

- Sous une forme définie localement, comme par exemple, une chaîne humaine autour d’une structure menacée, un rassemblement devant la préfecture ou tout lieu symbolique…

 

-Des initiatives syndicales devraient se tenir sur la semaine

 

- Rencontre des groupes parlementaires, un courrier demandant un rendez-vous devant être prêt début septembre

 

- Le 4 octobre, départ de la délégation pour participer à Varsovie au village blanc et à la conférence européenne

 

- Le 6 octobre, initiative nationale en direction de Matignon avec demande de rendez-vous auprès du Premier Ministre (courrier fin août), remise des pétitions, appel à la participation la plus large possible, appel à la venue de délégations d’un maximum de comités, associations… et à une visibilité des luttes en cours.

 

Préparations de la semaine d’action

 

- Lancement de la pétition "Pour notre santé le changement c'est urgent", pétition qui peut être utilisée dès maintenant. Elle est sur le site de la coordination et en pièce jointe.

 

- Préparation d’un 4 pages reprenant :

 

o le constat de la situation après des années de politique destructrice dans le secteur sanitaire

 

o l’analyse du PLFSS et des premières mesures prises par le gouvernement

 

o un espace pour les situations locales et pour l’annonce des actions locales et appel à participation

 

o l’annonce de l’action du samedi 6 octobre (après-midi) et appel à participation

 

o la dimension européenne en rappelant les pays concernés.

 

o la reprise du socle commun

 

- Utilisation du 4 pages et de la pétition dans toutes les initiatives

 

-Participation à la Fête de l'Humanité les 15 et 16 septembre, Notre Santé en Danger aura un stand comme l’année dernière. Stand mis aux couleurs de la semaine d’action (calicot).

 

- Annonce de la semaine d'action dans toutes les initiatives tenues, lors des universités d'été où nous serons présents (FASE, FDG, PS...)

 

- Demande rapide de rencontre avec les Fédérations CGT santé et CGT organismes sociaux.

 

Une réunion NSeD sera organisée début septembre pour faire le point. Nous avons besoin de recenser dés que possible toutes les initiatives se tenant dans le cadre de cette semaine d'action et les comités envisageant de se rendre à Paris le 6. Nous mettrons ces informations sur le site de la coordination.

 

La Coordination appelle tous ces comités à faire de cette semaine d'action un succès.

Diffusez déjà largement la pétition ci-jointe et renvoyez la massivement à la Coordination nationale 1 rue jean Moulin 70200 LURE

 

Pour lire et télécharger la pétition, cliquez sur l'image ci dessous

 

NSED

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche