Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 11:33

 

 

Si le cortège n’a rassemblé qu’environ 500 manifestants dans les rues de Vire, leur provenance témoignait de revendications à l’échelle du pays tout entier.

 

En Bretagne, en Vendée, à Paris et région parisienne comme aux Antilles (Marie-Galante), des villes voient fermer des unités de soins.

 

Des délégations de la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité sont venues à Vire soutenir la lutte du collectif local « Touche pas à ma santé, à mon hosto ».

 

Depuis plusieurs mois, celui-ci demande la reprise des accouchements dans le Bocage virois, suspendus pour raisons sanitaires depuis juillet 2012. Une suspension confirmée fin janvier par l’Agence régionale de santé (ARS).

 

Vire est devenue ce samedi 23 mars un symbole du combat de citoyens pour que cesse la désertification médicale.

 

 

      
Olivier Besancenot et  Philippe Poutou soutiennent le collectif de défense de la maternité

Les responsables du Nouveau parti anticapitaliste, Christine Poupin, Philippe Poutou et Olivier Besancenot, ont cosigné un communiqué pour défendre la cause du collectif de défense de la maternité de Vire. « Ensemble nous avons les moyens d’imposer que la santé, soit à Vire, comme ailleurs, un bien fondamental auquel chacune et chacun doit pouvoir accéder à égalité. Ensemble, nous avons les moyens d’amplifier et de donner à la mobilisation un caractère national et déterminé pour mettre en échec l’austérité dans la santé. » Samedi, une nouvelle manifestation est prévue dans les rues en partenariat avec la coordination nationale de défense des hôpitaux de proximité.



Le collectif de défense reçu par Michel Drucker avant la manifestation de samedi

 

 

Mercredi après-midi, une délégation du collectif de défense de la maternité de Vire a été reçue par l’animateur de télévision, Michel Drucker, Virois d’origine. « Il n’est pas insensible à ce qui se passe à Vire, d’autant que le bâtiment de la maternité porte le nom de son père », indique Véronique Legrain.

 

A l’issue de l’entretien, Michel Drucker a contacté la rédaction de France 2. La Coordination nationale de défense des hôpitaux de proximité a choisi Vire comme symbole pour organiser sa manifestation nationale samedi après-midi. Vingt-sept délégations, venues de Grand Ouest et de la région parisienne, se joindront au collectif virois de défense de la maternité pour protester « contre les restructurations et les destructions de l’hôpital public ». Des débats sont prévus en début d’après-midi, avant une manifestation qui s’élancera du parvis de la Porte-Horloge à 15 h. A 17 h, des concerts (gratuits) sont programmés à l’hippodrome.

 

De son côté, le collectif local croit toujours à la relance des accouchements. « Cette journée de samedi est très importante pour l’avenir de la maternité. On joue une de nos dernières cartes ! » L’hôpital vient, d’autre part, de mettre entre les mains d’un cabinet extérieur le recrutement de deux gynécologues, nécessaires à la reprise de l’activité.

 

Source : Ouest-France

 




 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche