Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 11:01

 

 

 

Les syndicats CGT et Sud n'ont pas ménagé le maire de Lisieux qui les a reçus ce samedi matin, à propos des 30 postes menacés à l'hôpital Robert-Bisson.

"Vous êtes un menteur!" "Laissez-moi finir…" "Je ne vous ai pas coupé la parole" Drôle d'ambiance ce samedi matin, dans le petit salon de l'hôtel de ville, où les syndicats CGT et Sud du centre hospitalier Robert-Bisson, ont été reçus par Bernard Aubril, maire de Lisieux et président du conseil de surveillance de l'hôpital public.

Ils protestent depuis plusieurs jours contre les 30 postes administratifs menacés dans le cadre d'un plan de retour à l'équilibre financier.

Chacun a défendu ses arguments mais manifestants et élus ne sont pas parvenus à tomber d'accord. Chacun a défendu ses arguments mais manifestants et élus ne sont pas parvenus à tomber d'accord. | Ouest-France.

"Vous êtes contre tout !"

Le maire était accompagné d'Ariane Poynard, son adjointe aux ressources humaines et médecin à l'hôpital.

"On aimerait que l'ensemble des élus du pays d'Auge défendent cet hôpital, et vous entendre un peu plus", a lancé Côme Nesterowski (Sud).

Bernard Aubril a tenté de contenir la colère en expliquant l'obligation de réduire la dette, "si nous voulons éviter que l'hôpital de Lisieux soit placé sous tutelle".

Il a ensuite lancé une pique aux deux organisations syndicales présentes, qui de fait n'ont pas participé aux discussions sur le plan, contrairement à l'Unsa et la CFDT. "Vous êtes contre tout !" a taclé Bernard Aubril.

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche