Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 04:56

Lettre ouverte de Claude Guilard, membre du conseil départemental de l’ordre du Calvados, du conseil régional de l’ordre de Basse Normandie et du conseil national de l’ordre des infirmiers ; il donne sa démission et appelle les autres membres à en faire autant.

« mercredi 3 mars 2010

Lettre ouverte à Mme Dominique Le Bœuf, présidente de l’ordre des infirmiers

Mme la présidente, Lorsque que le Parlement a voté la loi instituant la création d’un ordre des infirmiers français, j’y ai vu une occasion de valoriser la profession et d’augmenter la pression professionnelle vis-à-vis des pouvoirs publics. Dès le premier tour de l’élection pour l’échelon régional, j’avais évoqué les limites de reconnaissance de cette institution au regard du faible pourcentage de participants aux élections départementales. Précisant dans ma profession de foi, relayée sur ce blog, qu’il serait important d’aller à la rencontre des infirmières et infirmiers, non pas pour leur « vendre l’ordre », mais pour écouter leurs attentes avant la mise en place de décision et d’action.

De même, dès ma candidature de départ, j’avais souhaité que le montant de la cotisation soit le plus minime possible. Le conseil national, que vous présidez, en a décidé autrement positionnant la cotisation « obligatoire » à 75 €.

Malgré, les réactions fortes à la fois d’un grand nombre d’élus ordinaux, d’organisations syndicales (y compris celles ayant soutenu la création de l’ordre), du ministère de la santé et maintenant de députés, vous avez choisi au nom de soi-disant indépendance, de maintenir ce tarif élevé au regard des faibles salaires de certains collègues. À plusieurs reprises, lors de divers conseils départementaux et régionaux, j’ai proposé de mettre en place une cotisation proportionnelle à l’échelon ou au quotient familial, de plus j’ai proposé un échelonnement des cotisations sur l’année, ce qui générait un impact le plus faible sur le pouvoir d’achat de nos collègues. Au lieu de cela, vous avez annoncé que la levée de la prochaine cotisation serait réalisée en mai 2010, soit sept mois après la première, cette décision aura pour conséquence d’ôter en moyenne 10 % du salaire mensuel d’une infirmière. De plus, bien qu’annonçant qu’il n’y aurait aucune chasse aux sorcières, vous avez pris la décision de surtaxer les infirmiers n’ayant pas cotisé à la première demande de 25 € (a priori majoré d’une somme à chaque relance), alors même que vous affirmez (afin d’expliquer le faible nombre de réponses) qu’un grand nombre de courriers n’est pas arrivé.

Après deux ans de présence au sein des instances, j’ai pu constater que les sujets qui me semblaient majeurs, n’étaient pas abordés. Quid de la réforme LMD, Quid des transferts de compétences, Quid de la réforme des études d’infirmière, etc. etc. Au lieu de cela, j’ai vu défiler des projets d’achat, de location et d’aménagement de locaux pour le fonctionnement d’une structure sans aucun moyen. Des budgets pharaoniques et des projets mégalomaniaques. Des projets de mise en place de chambre de disciplinaire.

En revanche, bien que membre conseil départemental du Calvados, du conseil régional de Basse-Normandie et membre suppléant du conseil national des infirmiers. Je n’ai réussi à me procurer le projet de code de déontologie que via un site Internet indépendant, de même, j’ai pu lire sur le site de l’assemblée nationale que Mme Dominique Le Boeuf avait été entendue par la commission des affaires sociales le 23 mars 2010. J’ai pu observer qu’il y avait une véritable chape de plomb au niveau de l’échelon national et que peu d’information était relayée aux membres élus.

Pour ce qui concerne le code de déontologie, après une lecture fort rapide, j’ai pu constater que la majorité des articles concernaient le monde libéral de notre profession. De plus, les articles concernant le secteur public, ne pourront en aucun cas être applicables. Au regard de l’ensemble de ces données, et ne souhaitant pas soutenir un système en parfaite inadéquation avec les besoins de la profession, j’ai décidé d’apporter mon soutien au texte de loi proposant la création d’une structure d’organisation des professionnels libéraux de notre métier et supprimant l’ordre infirmier actuel. Afin d’être en totale cohérence avec cette décision n, madame la présidente, je vous présente donc ma démission du conseil départemental du Calvados, du conseil régional de Basse-Normandie et du conseil national de l’ordre des infirmiers.

J’invite l’ensemble de mes camarades élus du secteur public, ayant fait le même constat à démissionner afin de ne pas cautionner ce système.

Christophe Guilard »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Ordre Infirmier

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche