Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 08:41

Des infirmières du bloc des urgences en repos sont revenues soutenir leurs collègues grévistes lundi dernier.

Elles dénoncent une surcharge de travail et un manque d'effectifs au bloc opératoire des urgences du CHU de Nantes. Assignées, elles soignent les patients comme d'habitude.

« Passionnant, haletant, glorifiant. » C'est ainsi que les infirmières du bloc opératoire des urgences du CHU qualifient leur travail. « Un défi quotidien » qu'elles ont choisi et qu'elles aiment. « Mais là, on n'en peut plus...» Elles sont 18 infirmières et un infirmier à se relayer dans les quatre salles du bloc opératoire des urgences. Ces professionnels « de l'ombre »,soutenus par Sud, dénoncent une surcharge de travail dans des moments où il faut aller très vite.

Activité en hausse « avec des cas de plus en plus lourds à prendre en charge », manque de personnels, remplaçants pas formés, Émilie, Claire, Laëtitia et les autres disent stop. À 29 ans, dont 3 de bloc, Laëtitia a terminé son service à minuit dimanche soir et repris à 13 h 30 hier lundi. « Les week-ends, les nuits, les astreintes...La vie privée en prend un coup »,lâche la jeune femme.« La mise en poste de personnels non formés au bloc entraîne de la dangerosité pour le patient », note Claire, 32 ans, depuis 2 ans au bloc.

Ce lundi, elles égrènent « les histoires familiales du dimanche » et leurs conséquences qu'elles ont dû panser : la chute de vélo ou la chute de trampoline et ses fractures, les doigts coincés dans la porte pendant la partie de cache-cache, la grave brûlure du barbecue, les accidents de voiture au retour de la fête du 14-Juillet, etc.« Aux urgences, il peut y avoir des brancardiers, des chirurgiens, mais s'il n'y a pas d'infirmières de bloc, les interventions chirurgicales ne sont pas possibles. Voilà pourquoi les patients peuvent attendre des heures avant d'être opérés. »

Les griefs des infirmières du bloc des urgences ont été entendus par la direction de l'hôpital.« Un poste supplémentaire va être recruté à courte échéance », note Ariane Bénard, directeur du pôle personnel et relations sociales. « Un travail de rééquilibrage de l'activité des cinq autres blocs opératoires de l'hôpital va être entrepris. » En outre, et pour soulager les astreintes, « nous allons lancer un appel au volontariat des personnels des autres blocs. Une réflexion est aussi entamée pour faire en sorte que des astreintes soit transformées en poste de travail ».

 

Source : Ouest france

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche