Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 08:02

EVRY, 29 juin 2012 (APM) - Six médecins du service de chirurgie orthopédique du centre hospitalier Sud-Francilien (Evry-Corbeil, Essonne) ont levé vendredi leur menace d'une grève de la faim, après l'annonce d'une réunion, la semaine prochaine, avec le nouveau directeur de l'établissement, a-t-on appris de sources concordantes.

 

Ces six chirurgiens ont brandi cette menace, dans un courrier diffusé mercredi soir à la direction et à tous les médecins de l'établissement, pour soutenir ainsi les membres du personnel soignant de leur service qui observent un mouvement de grève depuis mardi.

 

Le personnel soignant du service d'orthopédie, soutenu par l'intersyndicale SUD-Santé/CGT/FO, est en grève reconductible depuis mardi, afin d'obtenir "le maintien de trois postes infirmiers qui seront supprimés par la direction à partir du 1er septembre prochain et le remplacement de tous les postes d'aides-soignantes qui sont en congés", a expliqué l'intersyndicale dans un communiqué.

 

"L'effectif actuel de ce service de 28 lits est insuffisant et ne permet pas une prise en charge et un accueil des patients en toute sécurité", souligne-t-elle.

 

Lors d'une première séance de négociations avec la direction, vendredi 22 juin, des propositions ont été faites concernant l'acquisition d'équipements adaptés pour mobiliser les patients et sur les effectifs de nuit. "Mais il n'y a eu aucune avancée sur le maintien des postes infirmiers et le remplacement des aides-soignantes", a dénoncé l'intersyndicale.

 

Parallèlement au début de la grève, l'équipe soignante, soutenue par l'intersyndicale, a commencé à diffuser une pétition contre la suppression des trois postes infirmiers et le non-remplacement des aides-soignants en congé.

 

Mercredi, le conflit a pris une nouvelle tournure avec une lettre adressée au futur directeur général du CHSF, Jean-Michel Toulouse (actuellement directeur du CH d'Aulnay-sous-Bois, Seine-Saint-Denis), par six chirurgiens du service.

 

Dans cette lettre, observant que "l'administration est restée complètement sourde aux demandes des personnels infirmiers et qu'une grève classique ne suffit pas à alerter pleinement sur la souffrance des personnels", les six médecins annoncent qu'ils prévoient "d'arrêter de s'alimenter" à partir de vendredi.

 

Dans leur message, les praticiens confirment le problème de sous-effectif dont souffre "de très longue date" leur service aussi bien en termes de chirurgiens que d'infirmières et d'aides-soignants.

 

Ils précisent que le service "s'est démené pour maintenir une activité", à tel point que des membres ont connu un "burn out" en novembre 2011, "comme l'atteste le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) qui avait été convoqué à l'époque".

 

La menace que les médecins ont fait peser visait également à alerter sur les conséquences, sur l'organisation des soins, du problème financier posé par le partenariat public/privé (PPP) par lequel le nouvel hôpital d'Evry/Corbeil a été construit, a précisé vendredi à l'APM le Dr Henri Lelièvre, l'un des six médecins signataires.

 

Selon le syndicat SUD, interrogé par l'APM, le déficit prévisionnel de l'établissement s'élèverait, pour 2012, à 38 millions d'euros et le coût du loyer à payer dans le cadre du PPP à 46 millions d'euros.

 

Les médecins ajoutaient dans leur lettre qu'ils voulaient aussi alerter sur "les effets néfastes de la loi HPST [hôpital, patients, santé et territoires]".

 

REUNION COMMUNE MARDI

 

Vendredi matin, les praticiens ont suspendu leur mouvement à la suite d'un communiqué dans lequel le nouveau directeur du CHSF, Jean-Michel Toulouse, "invite" les partenaires sociaux et les praticiens du service à une "réunion de travail" mardi prochain et demande d'ici là au personnel médical de "suspendre" son mouvement, estimant qu'une grève de la faim "ne serait pas de nature à résoudre le conflit".

 

Le nouveau directeur "entend écouter les revendications exprimées avec la préoccupation de trouver une issue à ce conflit social (...) aux côtés du président de la CME, de la directrice des soins et des représentants du pôle", indique le communiqué de la direction du CHSF.

 

La direction générale de l'établissement assure également dans le communiqué qu'elle mène "mène un dialogue ininterrompu avec les équipes paramédicales du service de chirurgie orthopédique en grève" et confirme qu'elle a déjà apporté des "engagements" pour acquérir des équipements facilitant les conditions de travail de cette équipe (lève-malade, matelas anti-escarre supplémentaire, verticalisateur...) ainsi que pour une meilleure organisation du temps de travail.

 

Elle se dit "consciente de la tâche à mener pour parfaire l'efficience des organisations", après le transfert réussi dans un nouveau bâtiment.

 

Jean-Michel Toulouse, dont la nomination a été approuvée par la commission administrative paritaire nationale (CAPN) du 19 juin (cf APM SNPFJ001), arrivera lundi au CHSF mais à titre intérimaire. Il prendra définitivement ses fonctions à compter du 20 août, a-t-on appris auprès de son établissement actuel.

 

Dans un communiqué diffusé vendredi, l'intersyndicale a annoncé que la grève du personnel soignant du service d'orthopédie continuait jusqu'à mardi et que les agents décideraient des suites à donner à leur mouvement après la réunion avec la direction.

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche