Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 16:08

Débrayage du 29 mars 2010

Bilan du débrayage au CHU du lundi 29 mars 2010
  

Le lundi 29 mars 2010, à l’appel des organisations, CFDT, CFTC, CGT, FO,
SUD et UNSA, ce sont près de 300 salariés qui se sont réunis dans
l’atrium du FEH, pour interpeller les membres du Conseil
d’Administration lors de leur visite du pôle mère-enfant.
Après différentes prises de paroles des organisations syndicales CFDT,
CGT, FO et SUD, un échange de propos et de point de vue s’établit entre
les salariés présents, Mr DUROND, maire de Caen et président du C.A du
CHU, Mr PIQUEMAL, directeur général du CHU de Caen, Mr BEN SADOUN,
président de la CME. Mr THOMAS, maire d’Hérouville Saint Clair (mais
aussi membre du C. A), bien que présent ne prit pas part au débat.
Les salariés ont dénoncé la dégradation de leurs conditions de travail :
Les tensions entre les service, la surcharge de travail, les absences
non remplacées, le manque chronique de personnel, les changements
d’horaires et de plannings inopinés, leur refus des suppressions de
postes et des contractuels ainsi que leur souffrance au travail.
Mr PIQUEMAL, fixé sur le besoin de combler le déficit colossal de 37,7
millions d’euros du CHU, reste figé sur les besoins de réorganiser les
services, les rééquilibrer, donc revoir tous les postes « inutiles » à
la baisse.
Pour SUD les déficits ne sont pas de notre faite : celui des salariés.
Nous n’avons pas à en faire les frais. Pour beaucoup ces déficits sont
dus aux mesures nationales de la politique gouvernementale (T2A …etc.) et
localement aux choix et frasques des anciens directeurs.
Ce déficit ne sera jamais comblé. Le directeur le sait. Mais, il lui
sert d’alibi pour imposer ses restrictions de personnels. N’oublions pas
que tous les directeurs qui viennent de se succéder au CHU ont eu cette
pratique des suppressions de postes. Pratique qui accompagne la
politique gouvernementale de réduction du nombre de fonctionnaires.
Nous refusons et nous refuserons toujours que les personnels soient
considérés comme une variable d’ajustement, ou comme, des objets que
l’on use et que l’on jette sans états d’âme.
Car nous ne doutons pas de la détermination de l’administration du CHU à
mener sa politique de restriction budgétaire. Seuls, les salariés (avec
ou sans les organisations syndicales dites représentatives) décideront
dans un rapport de force conséquent de la stopper. A la fin de cet
échange (de sourds), les feuilles de doléances portées par différents
services furent remises au directeur du CHU et aux membres du C.A.
Dans le même temps, les délégués SUD leur remirent les « fiches d’alertes
» des services de REA du niveau 16, du niveau 18/25 et du FEH contenant
les dysfonctionnements de ces services pour manque d’effectifs depuis
ces dernières semaines, voir plus longtemps.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche