Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 18:32

La nouvelle vient de tomber aujourd’hui : la direction de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé la fermeture des urgences de l’Hôtel-Dieu pour le 4 novembre prochain.

 

Alors que les solfériniens de l’Hôtel de Ville s’opposaient au projet de fermeture de ces urgences sous Sarkozy, ils auront mis à peine une année pour retourner leur veste et mettre à exécution la liquidation du plus ancien hôpital de France qui accueille 40 000 patients par an. En inventant le concept fumeux « d’hôpital debout », à savoir un hôpital sans lit (sans malade ?), Jean Marie Le Guen avait déjà annoncé la couleur en assumant le projet dit de « restructuration », contre un vœu de soutien que Danielle Simonnet avait présenté en Conseil de Paris en février et en mars. B. Delanoë et A. Hidalgo avaient soutenu le projet de leur adjoint…

 

Voilà où conduisent les politiques austéritaires du gouvernement relayées par l’exécutif municipal parisien : à sacrifier pour des intérêts financiers les enjeux de santé publique, en privant d’un service d’urgence et bientôt d’un hôpital public les neuf premiers arrondissements de Paris ! Et de façon unilatérale, sans la moindre concertation ni avec les élu-e-s, ni avec les personnels et ni avec les citoyen-ne-s parisien-ne-s.

 

Anne Hidalgo dans son livre de campagne « Mon combat pour paris », déclarait pourtant page 41 : « Nous sommes particulièrement vigilants à ce que les services d’urgence de proximité soient maintenues partout dans la capitale. » A peine en campagne la voilà qui trahit ses engagements encore plus rapidement que ses amis de l’Elysée et de Matignon !

 

Source: http://www.daniellesimonnet.fr/

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen - dans Un monde de luttes

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche

Archives