Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 19:16

Les infirmiers en soins généraux et les aides-soignants sont les deux métiers les plus fréquemment touchés par les accidents du travail à l'hôpital, montre l'analyse des bilans sociaux effectuée par l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH), rendue publique le 24 mars 2014 par la direction générale de l'offre de soins(DGOS).

 

Infirmières chambre patient hôpitalL'analyse qui a été effectuée par l'ATIH provient des bilans sociaux 2012 transmis par les établissements en 2013. Elle porte sur 348 établissements publics, dont certains n'ont complété leur bilan que partiellement. L'analyse des bilans sociaux des établissements de santé traite aussi notamment du taux d'absentéisme, des rémunérations, du nombre de jours de compte épargne-temps (CET) par agent et du taux de travailleurs handicapés.

 

Les six métiers les plus touchés par les accidents du travail sont :

 

les infirmiers de soins généraux (283 établissements ont cité ce métier, soit 97,9% des établissements);

les aides-soignants (236 établissements, soit 97,1%);

les agents de bio-nettoyage (188 établissements, soit 77,4%);

les agents de maintenance générale des bâtiments (61 établissements, 25,1%);

les agents de production culinaire ou alimentaire (30 établissements, 12,3%);

les agents de restauration et d'hôtellerie (30 établissements, 12,3%).

 

Les causes d'accident de travail les plus fréquemment rencontrées dans les établissements de santé sont les chutes de plain-pied qui concernent 273 établissements, soit 78,45%. L'effort lié à la manutention des malades est cité par 253 établissements, soit 72,7%. Le contact ou la projection avec du sang, des urines, des produits biologiques sur peau lésée, muqueuses et yeux arrive en troisième position, avec une mention émanant de 109 établissements, soit 31,3%. Viennent ensuite la manipulation d'outils ou d'instruments coupants, piquants ou tranchants souillés (sang, urine, produit biologique...) qui concerne 96 établissements, soit 27,6%, et le contact avec un malade agité, cité par 82 établissements, soit 23,6%.

 

Les cinq causes d'arrêt de travail les plus fréquemment rencontrées ne sont pas identiques. Si la chute de plain-pied et l'effort lié à la manutention de malades arrivent en tête (citée respectivement par 282 établissements répondants, soit 81% et 276 établissements, soit 79,3%), l'effort lié à la manutention de charges vient en troisième position, mentionné par 103 établissements, soit 29,6%. Le contact avec un malade agité est la quatrième cause d'arrêt de travail la plus fréquemment rencontrée dans les établissements de santé, citée par 86 structures, soit 24,7%. Enfin, l'objet ou masse en mouvement accidentel ou non est la cinquième cause mentionnée par 77 établissements, soit 22,1%.

 

Parmi les 283 établissements ayant renseigné leur nombre d'accidents du travail, il apparaît que le ratio "taux de fréquence des accidents avec arrêt de travail", est de 27. Il est plus élevé (36,2) pour les centres hospitaliers de moins de 20 millions d'euros de budget que dans les autres catégories d'établissements.

 

Cette note d'analyse des bilans sociaux hospitaliers peut être consultée sur le site du ministère des affaires sociales et de la santé et sur le site de l'ATIH.

 

Source: aide-soignant.com

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche