Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2018 7 11 /03 /mars /2018 12:46

On est des gens de peu....on est rien Monsieur le président...je ne suis rien.... j ai du mal à joindre les deux bouts, M'sieur le président. Suis une parasite de la société. Mon parcours? pas super glamour....comme on dit par chez vous... J ai pas réussi dans la vie, je sais même pas si j ai réussi ma vie...Mais l essentiel rempli ma maison: la solidarité, le partage, la mobilisation, la demerde, le sens pratique, le recyclage, l ingéniosité, l amitié sans faille, le soutien, le respect, l égalité, la fraternité, la liberté le rire l entre-aide, la bienveillance . ..et l'amour M'sieur le président, l amour.... oui M sieur le président...
Pourtant, on est pas des bisounours, des fois, ça brasse à la maison, car ce n est pas la loi du plus fort qui domine, on se cherche, on se chagne on s engueule, on supporte nos petites insuffisances...puis on supporte le poids du quotidien...les mois difficiles, les frustrations..mais voyez vous, M'sieur président, on a des instants de grâce...car notre essentiel à nous, il se vit dans le partage, chaque jour...et ça, ça n a pas de prix, difficilement quantifiable, ça se construit, ça rend meilleur, ça nous sort de notre zone de confort, ça demande de la sagesse et de l énergie..Je vous assure, M'sieur le président, c est pas simple tous les jours...
Mais quel challenge! !
On est pas naïf, M'sieur le président, on sais bien que notre voix n a pas de poids, et pourtant...sans elle vous ne seriez pas là ou vous êtes . ne pensez pas que notre silence est synonyme de résignation...occupé à survivre, les millions de couillons que nous sommes à être rien, vous ont permis d être à la place que vous occupez, nous vous l'avons donné sur un plateau par peur de la peste brune représentée par la peste blonde, alors, moi femme de rien, je vous conseillerais de ne pas trop nous mépriser : ne sous-estimez pas les petites gens. Contrairement à vous, M'sieur le président, nous n avons pas grand chose à perdre....
Dans ma maison M'sieur le president, ça parle Lingala, Albanais, Russe, Français, Anglais, Pachto....la mondialisation quoi...enfin pas celle qui fait bander les puissants...celle qui rend humble, tellement il y a à apprendre de l autre.... celle qui n écrase pas, mais celle qui élève. 
LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ.

Partager cet article

Repost0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche