Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 08:40

Le directeur médical du Samu 61 et la chef de service des urgences de l'hôpital d'Alençon quittent leurs fonctions. En cause : un manque de collaboration et d'effectifs.

Pourquoi ? Comment ?

Qui démissionne de l'hôpital d'Alençon ?

Le Dr Aurore Destré, 34 ans, chef de service des urgences de l'hôpital d'Alençon depuis vingt mois et le Dr Julien Trotel, 34 ans, directeur médical du Samu 61 (Service d'aide médicale urgente de l'Orne) et du Smur (Service mobile d'urgence et de réanimation) du Chicam (Centre hospitalier intercommunal Alençon-Mamers) depuis treize mois. Les deux médecins qui exercent au sein du même centre hospitalier depuis 2011 et 2012 ont pris la suite du Dr Raymond Henry, parti à la retraite le 31 décembre 2015.

Pourquoi quittent-ils leurs fonctions ?

« Ras-le-bol », s'écrient les deux démissionnaires. Ils déplorent des relations tendues avec la direction du centre hospitalier « depuis un an ». « Il y a des projets qui se font derrière notre dos, confie Julien Trotel, qui fait allusion à « la remise en cause des accords de sortie de grève ». Le protocole qui avait été signé le 30 novembre entre les personnels du Samu et du Smur après 73 jours de grève signifiait que professionnels, non professionnels et direction de l'hôpital d'Alençon travailleraient ensemble en 2017 sur le projet de réorganisation alors désapprouvé par les ambulanciers, anesthésistes, infirmiers et médecins des services d'urgence. « Or, on a appris qu'il y avait des projets de réorganisation déjà écrits et avancés, soupire le directeur médical du Samu 61. Mais on n'a jamais été consultés ! » De son côté, Yves Geffroy, le directeur du Chicam, assure qu'aucun projet n'a encore été acté et que les deux médecins ont été invités aux discussions liées à la réorganisation de leurs services.

Quels sont ces projets de réorganisation ?

 

Ce sont les mêmes qui ont « fait l'objet de notre dernière grève, reproche Dr Julien Trotel. Ils portent sur la réorganisation du transport secondaire, la régulation sur l'Orne la nuit (le centre 15 de l'Orne serait assuré par Caen et non plus par Alençon), l'organisation délocalisée. »

Qu'en pense le directeur de l'hôpital ?

Yves Geffroy respecte la décision des deux médecins. « La charge de travail est très lourde, des événements se sont passés et des évolutions vont avoir le lieu. Ils vont faire leur métier premier, c'est tout à leur honneur ! » En effet, Aurore Destré et Julien Trottel quittent leurs fonctions de chefs mais pas leurs postes de médecins urgentistes.

Ces démissions ont-elles une incidence sur la prise en charge des patients ?

Non. Le médecin chef du pôle urgences, réanimation et cardiologie reprend temporairement la fonction d'Aurore Destré. La démission de Julien Trotel ne se fera « que lorsqu'on aura désigné quelqu'un pour le remplacer », soutient Yves Geffroy.

Le manque d'effectifs a-t-il motivé la décision des deux médecins ?

Oui. « Au 31 décembre, il y avait treize personnes à temps plein alors qu'il en faudrait 35 », décrie la chef de service des urgences. « Il y a beaucoup d'intérimaires et d'heures supplémentaires pour compenser ! », s'exclame son collègue, désolé que l'hôpital « peine déjà à recruter deux docteurs par an ».

Est-ce que d'autres démissions ont eu lieu ?

Un médecin urgentiste a déjà démissionné fin janvier et un autre devrait prochainement le faire, selon les Dr Aurore Destré et Julien Trotel.

Source: ouest-France.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche