Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 08:53

Crise aux urgences du CHU de Caen.

Les agents réclament du renfort et de la sécurité

Mardi 5 juillet 2016, l'équipe de jour des urgences du CHU de Caen (Calvados), en grève, n'a pris la relève de l'équipe de nuit. Les urgences étaient en manque de personnel.

Depuis la mi-juin 2016, le personnel des urgences du centre hospitalier universitaire de Caen (Calvados) est en grève pour protester contre les conditions de travail « qui se dégradent » et les « violences subies par les agents ». Une partie du personnel des urgences est en grève, chaque jour, et une autre partie est mobilisée par la direction de l’hôpital pour assurer un service minimum, depuis près de trois semaines

Mais mardi 5 juillet 2016, la direction n’avait pas assigné le personnel des urgences, « jugeant que le mouvement de grève était terminé », explique un gréviste. La majeure partie de l’équipe de jour des urgences a donc décidé de ne pas venir relayer l’équipe de nuit, le mardi matin, estimant « ne pas être obligée d’être présente » :

“Seulement trois salariés se sont rendus aux urgences, mardi matin ! Cela a dû être un peu la pagaille », indique à Normandie-actu, Philippe Sinclair, délégué du syndicat Sud au CHU de Caen.” Ce que dément la direction du CHU dans un communiqué, datant du mardi 5 juillet 2016 : “Les urgences fonctionnent normalement. Tous les patients accueillis sont pris en charge normalement », assure la direction du CHU, qui remarque cependant qu’« une partie non négligeable du personnel, qui ne s’était pas déclarée gréviste, ne s’est pas présentée à 8h, sans déclaration préalable. En conséquence du personnel paramédical, qui avait une expérience dans la prise en charge des patients au service des urgences, a été positionné pour se substituer au personnel absent.”

Manifestation devant la mairie De leur côté, les grévistes se sont rendus, mardi 5 juillet 2016, devant la mairie de Caen pour dénoncer « les postes supprimés, les agents violentés, les statuts menacés, la sécurité démantelée, les arrêts de travail non remplacés, les heures supplémentaires imposées », ainsi que des difficultés liées aux travaux réalisés dans l’accueil de l’hôpital. Ils ont été reçus par le directeur du cabinet du maire de Caen. “Les violences envers le personnel soignant n’arrêtent pas… Encore lundi 4 juillet 2016, un patient agité a dû être maîtrisé par 12 personnes », explique à Normandie-actu, Philippe Sinclair, délégué du syndicat Sud au CHU de Caen. « Sanglé, il a fini par se détacher et sauter par la fenêtre des urgences…” Les grévistes demandent à ce qu’« un agent de sécurité soit présent 24h sur 24 dans les urgences, qu’un médiateur gère le lien entre les familles et les patients et du personnel en plus ». Les représentants des syndicats Unsa et Sud ont obtenu un rendez-vous avec la direction du CHU à 14h, mercredi 5 juillet 2016.

Partager cet article
Repost0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche

Archives