Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 09:29

Si, au niveau national, le mot d’ordre de grève a été lancé dans le cadre d’une intersyndicale rassemblant Sud, la CGT et FO, les émissaires arrageois de Force ouvrière, syndicat majoritaire au centre hospitalier d’Arras, n’ont quant à eux pas donné suite aux appels du pied des deux autres centrales. Il est des rancœurs qui sont tenaces…

Pour autant, eux aussi appellent leurs troupes à se mobiliser, jeudi. Mais là où les militants et sympathisants de Sud et de la CGT planteront le piquet de grève toute la journée, à partir de 6 heures, boulevard Besnier, à l’entrée du complexe hospitalier, FO n’a réclamé de ses ouailles qu’elles ne s’inscrivent qu’à une heure de débrayage.

La forme diffère, donc, mais pas le fond. Et les revendications sont donc les mêmes. C’est la loi de Santé estampillée Marisol Touraine, actuellement en discussion au parlement, qui s’attire les foudres des hospitaliers. « Cette loi s’inscrit dans le cadre du Pacte de responsabilité qui organise l’austérité budgétaire, déplore-t-on chez Sud. Les conséquences de ces mesures sont incompatibles avec les besoins de la population !»

Avec le nouveau plan triennal de trois milliards d’euros d’économies prévu, les syndicats craignent la suppression de quelque 22 000 postes en France, mais aussi le regroupement forcé d’établissements au travers de groupements hospitaliers de territoire (« ce qui nous ferait perdre encore un peu plus de la notion de proximité, à laquelle les patients sont pourtant attachés»), la remise en cause des RTT, et le gel des salaires. Retrait immédiat du projet de loi, du Pacte de responsabilité et « Non aux soins low-cost qui en découlent » : voilà ce que scanderont les grévistes, quel que soit leur bord, jeudi.

On table sur une forte mobilisation à Arras. Où le CHA est en proie à une « sévère crise structurelle et conjoncturelle», déplore un syndicaliste de chez FO. Marie-Odile Saillard, l’ex-patronne, n’a pas embarqué avec elle les mesures d’austérité en partant pour Metz. Et le personnel est selon l’ensemble des syndicats « sous pression», lassé par « les restructurations de services, la dégradation des conditions de travail, les rappels intempestifs au domicile pour pallier les absences…» H. Fé.

Source: lavoixdunord.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche