Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 11:57
Les urgences de Condom sur la sellette !

Un rapport préconise la fermeture de 67 services d'urgences de faible activité, dont celui du centre hospitalier de Condom, établissement où l'on entend néanmoins rester confiant.

Accès sur la recherche d'une meilleure répartition de l'offre médicale, un rapport remis cet été à la ministre de la santé, Marisol Touraine, préconise la fermeture de 67 des 650 services d'urgences du territoire. Celui du centre hospitalier de Condom en fait partie. Aux urgences de l'établissement, on entend néanmoins rester confiants. «Dans le service, ce rapport a engendré une certaine inquiétude car on n'est jamais sereins quand l'avenir des urgences est évoqué», reconnaît la directrice du centre hospitalier condomois, Anne Laverny. «Mais nous savons que cette prise en charge de soins sur le territoire est une priorité de l'ARS (Agence régionale de santé N.D.L.R)». Au rapport qui dénonce une faible activité des services qu'il place sur la sellette, lesquels accueillent moins de 10 000 patients par an, Anne Laverny oppose les «8 000 patients reçus par les urgences de Condom en 2014, et une hausse de fréquentation de plus de 10 % depuis trois ans».

Néanmoins tout ne va pas pour le mieux à l'hôpital de Condom. Son antenne Smur est restée fermée une vingtaine de nuits cet été, conséquence des problèmes rencontrés par l'hôpital d'Auch. L'établissement condomois a cependant conservé un fonctionnement 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 de ses urgences, doublant même lorsque nécessaire la présence de médecins urgentistes la nuit. «Sachant cela, les gens viennent de plus en plus», note encore Anne Laverny.

De son côté, la présidente du conseil de surveillance de l'hôpital condomois, la députée Gisèle Biémouret relativise la portée du rapport. «Il a été établi par un directeur d'ARS. Ce sont des données comptables. Elles ne tiennent pas compte des réalités du territoire. Le ministère commande des rapports mais cela ne veut pas dire que les préconisations sont forcément suivies.

L'importance de la présence des urgences à Condom ne peut pas être évaluée simplement par l'estimation de la rentabilité de médecins urgentistes. Le rapport cite aussi la présence de trois hôpitaux dans un rayon de neuf kilomètres, en région parisienne. Que l'on pense rationaliser les moyens dans ce cas-là est une chose. Mais les données sont différentes en milieu rural. Là, ce qui prime avant tout ce sont les 30 minutes de délai d'intervention fixé par la loi».

Les informations qu'elle a obtenues «en direct» du Ministère de la santé depuis la parution du rapport ont rassuré la députée du Gers.

«J'ai confiance en la ministre et les réponses qui m'ont été apportées. Mais je reste vigilante. Je l'ai toujours été et je ne m'endors jamais quand il s'agit du centre hospitalier de Condom ! Mais je ne m'affole pas non plus. Il n'y a pas de souci».

Source: ladepeche.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche