Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 12:37
Hôpitaux de Paris. Des lits de campagne installés rue Rivoli

Pour préserver leurs « acquis sociaux », des agents de l'Assistance-Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP), en grève, installaient jeudi un « hôpital de campagne » rue de Rivoli.

Pour préserver leurs « acquis sociaux », des agents de l'Assistance-Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP), en grève, installaient jeudi un « hôpital de campagne » rue de Rivoli, à proximité du siège de l'institution, pour dénoncer le projet de réforme de leur temps de travail, a constaté une journaliste de l'AFP.

Ils étaient plusieurs milliers à avoir répondu à l'appel de l'intersyndicale (CGT, SUD, FO, CFDT, CFE-CGC, CFTC et Unsa) pour cette cinquième journée de grève contre le plan de réorganisation des 35 heures, porté par le directeur général Martin Hirsch et qui concerne 75 000 agents (hors médecins) de l'AP-HP. Selon la direction, le taux de grévistes s'établissait à 8,88% en fin de matinée.

« Moins de temps avec les patients »

Rassemblés dans un premier temps avenue Victoria (4e arr.) devant le siège de l'AP-HP, les manifestants avaient commencé à défiler en direction du ministère des Finances à Bercy (12e), avant de rebrousser chemin. Selon un représentant de SUD santé, ils ont décidé de ne pas suivre l'itinéraire prévu mais d'installer « un hôpital de campagne » afin de montrer les conditions dans lesquelles les agents de l'AP-HP travaillent.

Sur différentes banderoles on pouvait lire : « Repos préservé, qualité des soins assurée », au son des sifflets. « Tu pousses le bouchon un peu loin Martin ». « On en a marre qu'on touche à nos acquis sociaux », explique Ludivine Dieudonné, infirmière en soins intensifs au service néonatologie de l'hôpital Robert-Debré. « On n'est déjà pas assez nombreux, on fait appel à des emplois précaires et on nous demande de passer encore moins de temps avec les patients », poursuit la jeune infirmière vêtue d'une blouse blanche portant un autocollant SUD santé, un masque en tissu devant le visage.

« On nous parle de faire quelques minutes en moins par jour mais c'est impossible. C'est du temps auprès du patient qu'on nous enlève », estime-t-elle, rappelant que chaque jour où elle travaille, elle vient une demi-heure avant pour prendre les consignes. La direction de l'AP-HP veut réaménager le temps de travail - et réduire de fait le nombre des RTT - pour adapter l'organisation notamment aux nouvelles technologies: avec à la clé, 20 millions d'euros d'économies et la préservation de plus de 4 000 emplois, assure-t-elle.

Source: ouest-france.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche