Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 13:42

Hôpital : «Le projet est au final un centre de gériatrie»....

José Marthe et ses colisitiers de l'Entente républicaine condamnent fermement la restructuration de la maternité et de la réanimation à l'hôpital de Lourdes. Ils y voient le début de la fin de la structure.

Même si la fermeture de la maternité et du service de réanimation a suscité des réactions des élus, sollicités par la presse, il est le premier à s'emparer publiquement du sujet. Sans mâcher ses mots. José Marthe et ses colistiers de l'Entente républicaine aux dernières départementales condamnent la restructuration de l'hôpital de Lourdes. «C'est un enfumage de l'opinion publique», n'hésite pas à lancer le conseiller départemental. «La direction de l'hôpital ne parle pas de fermeture, mais de services qui évoluent. Or, est-ce sérieux qu'une patiente qui devra accoucher à Tarbes passe par le centre de périnatalité à Lourdes ? Elle ira directement à Tarbes.» De même, la réanimation qui devient une unité de soins de surveillance continue, pour lui, «c'est de la bobologie. La réanimation est une spécialité sophistiquée que ne peut remplacer cette nouvelle unité».

Autant de décisions qui «participent au démembrement du centre hospitalier», selon José Marthe. Alors même que le maintien de la chirurgie semble être une bonne nouvelle, «il est écrit dans le rapport de l'Igas qu'avec 1.739 séjours par an, cette activité est faible», dévoile le conseiller départemental. Pas de doute pour l'Entente républicaine, «la feuille de route est de transformer l'hôpital de Lourdes en centre de gériatrie. Désormais, la première ligne de défense a été attaquée». En tout cas, les élus de l'Entente républicaine comptent continuer à se mobiliser pour l'hôpital.

Des dissensions chez les conseillers généraux

Pourquoi l'annonce des changements de l'hôpital de Lourdes, effectifs dès le 1er octobre, a-t-elle suscité peu de réactions publiques de la part des élus du secteur concerné ? Une question que certains se posent sans aucun doute. José Marthe y apporte sa réponse. «Nous avons eu une réunion convoquée par Jeanine Dubié, la députée, avec les conseillers départementaux Chantal Robin-Rodrigo, Bruno Vinuales, Josette Bourdeu et moi-même». Un projet de courrier destiné à l'Agence régionale de santé a été proposé «prenant acte du rapport, même si c'est avec regret», résume José Marthe. Une position inacceptable pour ce dernier, apparemment suivi dans les premiers temps par Bruno Vinuales et Chantal Robin-Rodrigo, selon les dires du conseiller de l'Entente républicaine. Au final, une lettre de compromis aurait dû être rédigée, mais Jeanine Dubié a laissé «chacun libre de ses positions et d'agir comme il l'entend».

Source: ladepeche.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche