Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 16:53
 Le CHU d'Amiens réorganisé non sans malaise

Amiens avait été pionnier en matière de réorganisation de l’hôpital. Quatre ans après, alors que la question est sensible à l’AP-HP, les syndicats dénoncent des tensions.

En 2011, la direction du Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Amiens faisait passer les journées des 5 300 membres du personnel non-médical de huit heures à sept heures et demie pour se rapprocher de la semaine de 35 heures, faisant fondre le nombre de jours de RTT de 27 à 15. En outre, la pause repas, auparavant comprise dans le temps de travail, ne l’était plus, ce qui – pour ceux qui choisissent de manger- revient à garder le nombre d’heures passées dans l’établissement à huit, mais avec un nombre de RTT moins élevé.

Moins de temps pour transmettre les informations

« Cela a été une petite révolution », se souvient Jean-Marc Hénin, secrétaire adjoint du syndicat FO-CHU, majoritaire. Avec des vacations de sept heures et demie, il devient impossible, pour couvrir 24 heures, de se limiter à trois équipes comme à l’époque des 3 x 8. « Cela veut dire qu’il faut décaler les équipes, que des gens embauchent à 6 heures, d’autres à 6 h 30, d’autres à 7 heures de manière à combler la journée », explique M.Hénin. Il y a donc moins de temps pour transmettre les informations entre équipes d’horaires différents, et « quand vous faites les transmissions, tout le monde n’est pas là », confie le syndicaliste.

Seul syndicat non-signataire de l’accord, la CGT tire ses propres enseignements de l’expérience amiénoise, au moment où, à Paris, l’intersyndicale de l’AP-HP (Assistance publique – hôpitaux de Paris) a encore appelé à la grève, ce jeudi.

Conjuguée à la baisse des effectifs, la réorganisation a conduit le personnel « à la limite du burn-out », dénonce Christine Bertin, secrétaire de la CGT-CHU d’Amiens.

« Pour pallier ces horaires non adaptés, les agents font une, deux heures en plus chaque jour, ceux qui ont des conditions de travail difficiles s’arrêtent et ne sont pas remplacés, donc ça accroît encore la charge du travail et les heures supplémentaires nécessaires, et du coup l’absentéisme : on se mord la queue », argumente-t-elle.

Lombalgies, dépressions nerveuses : « Pour travailler au CHU d’Amiens, il faut avoir les reins solides », ironise Mme Bertin. Selon elle, la réorganisation, « ça a été de faire en 7 h 30 ce qui se faisait en 8 heures… au détriment de la prise en charge des patients. «

Contactée, la direction n’a pas souhaité s’exprimer. Des associations d’aide aux patients ont de leur côté assuré ne rien avoir à redire. « Les soins sont toujours très bien donnés, personne n’est négligé, et certains de nos visiteurs sont même presque inutiles dans certains cas », confie Olga Lestienne, présidente pendant seize ans de l’antenne de la Somme de l’association Visite des malades en milieu hospitalier (VMEH), représentée à la maison des usagers du CHU. Elle concède que « parler avec les patients, c’est très difficile pour les aides-soignantes, parce qu’elles ont une charge de travail énorme », d’où la nécessité de visiteurs hospitaliers.

« Les soins sont largement à la hauteur de ce qu’ils étaient avant », estime de son côté Jean-Luc Miart, président de l’association ADOT80 pour le don d’organes et de tissus.

« L’hôpital s’est globalement bien adapté »

« Effectivement, ils manquent un peu de personnel sur Amiens, on voit que les salariés courent régulièrement dans les couloirs, soumis à un travail important », observe M. Miart.

Mais celui-ci impute ces problèmes autant au déménagement, fin 2014, du CHU du nord au sud d’Amiens, qu’à la réorganisation du temps de travail.

Pour le secrétaire adjoint de FO-CHU, M. Hénin, au final, en dépit des tensions organisationnelles qu’il décrit, « l’hôpital s’est globalement bien adapté ». Il ne regrette pas d’avoir signé l’accord après avoir négocié la préservation de 15 RTT au lieu d’une petite dizaine. « Il valait mieux se couper un doigt plutôt qu’un bras ».

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche