Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 09:24
Créteil : à Mondor, la grève s’envenime avec la fermeture du self

Ils se réuniront ce lundi midi pour un grand pique-nique en signe de protestation, et malgré l’absence d’autorisation pour ce rassemblement. Les personnels de l’hôpital Henri Mondor (Assistance Publique Hôpitaux de Paris) sont entrés dans un bras de fer avec la direction de l’établissement hospitalier de Créteil.

Jeudi dernier, dans le cadre des mobilisations contre le plan de réorganisation de Martin Hirsch sur le temps de travail dans les hôpitaux de l’AP-HP, certains membres du personnel et du syndicat SUD-Santé sont allés s’exprimer dans le self et ont laissé une partie des présents manger sans payer. Le self a alors été fermé par la direction, qui a mandaté un huissier pour constater l’action menée. « Nous avons alors dû utiliser le bouton anti-panique de la porte pour pouvoir sortir et laisser déjeuner ceux qui arrivaient, tandis que la direction voulait fermer le site », raconte Blandine Hery, déléguée du personnel Sud Santé.« Un micro-événement », selon la directrice

Les syndicats ont ensuite appris dans l’après-midi que le self serait fermé vendredi, provoquant la colère du personnel. « Tout cela est de l’ordre du micro-événement, commente Martine Orio, directrice du CHU Mondor. Jeudi, nous avons perdu l’équivalent de 180 repas entre le personnel qui s’est servi pour emporter à manger et ceux qui n’ont pas payé leur repas. La porte du self a été cassée et n’a pu être réparée que vendredi après-midi, il n’était donc pas question de rouvrir. Le self fonctionnera ce lundi. »

Les incidents de jeudi sont les premiers à Mondor depuis le début de la grève francilienne dans tous les hôpitaux de l’AP-HP. « La direction fait barrage à chacune de nos actions de protestations, nous envoie des notes pour empêcher les assemblées générales dans le hall, fait venir les huissiers, interdit l’affichage, regrette Sylvie Richeton, déléguée SUD-Santé, qui travaille à Mondor depuis 40 ans. Du coup nous proposons à tous de partager un pique-nique ce lundi, sur le temps de la pause déjeuner, pour échanger autour de la réforme. On n’est pas des casseurs, on veut juste discuter avec le personnel étant donné qu’il n’y a plus de dialogue social avec la direction. »

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen - dans Hôpital en lutte

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche