Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 09:39
Les syndicats de l’hôpital de Saint-Denis veulent saisir le défenseur des droits

La coupe est pleine au service pédiatrie de l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis. Le personnel était en grève ce mardi, pour la première fois. Deux cents personnes se sont ralliées à l’appel des syndicats, CGT CFDT et SUD.

Pour Stéphane Degli’Innocenti, délégué SUD, beaucoup d’indicateurs sont au rouge et les moyens humains et financiers ne suivent pas. Il cite la mortalité infantile « plus élevée que la moyenne régionale. Or sur le terrain, les moyens ne sont pas à la hauteur ».

Département défavorisé, la Seine-Saint-Denis et notamment Delafontaine accueillent toujours plus de patients précaires. « Ils représentent un tiers des séjours hospitaliers, poursuit-il, alors que l’enveloppe réservée aux situations précaires est gelée depuis 2010 et la dotation attribuée à la pédopsychiatrie est loin de couvrir les besoins de notre territoire ».

Face à cela, ils mettent en évidence la progression des admissions + 7 % et le boom des naissances sur trois ans, de + 30 %. Après le mouvement de grève ils ont décidé de programmer d’autres actions. La plus symbolique sera certainement la saisine du défenseur des droits et le dépôt symbolique d’un recours pour discrimination territoriale, le mois prochain.

A l’AP-HP, les syndicats boycottent les réunions sur les 35 heures

Pour mener à bien la renégociation des 35 heures, Martin Hirsch, le patron de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), va devoir engager un bras de fer avec les syndicats. Une semaine après l’annonce de son projet de réforme et à dix jours d’une grève riposte, le cycle de réunions qu’il a entrepris cette semaine avec les représentants du personnel pour dresser un « état des lieux » risque d’être abrégé. CFDT, CGT, FO et SUD-Santé : tous ont décidé de boycotter les rencontres. « Quand nous avons eu connaissance de son calendrier, nous avons fait savoir à Martin Hirsch qu’il n’était pas question d’accepter de négocier dans des conditions imposées », explique SUD-Santé. L’organisation assure aussi avoir « depuis belle lurette procédé à l’état des lieux, avec les salariés, de la dégradation de nos conditions de travail ».

Source: leparisien.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche