Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 08:54

A L’APHP les chirurgiens attendent les anesthésistes !

25/03/2015

Dans un article publié dans le Figaro, le Directeur Général de l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris explique qu’il souhaite aménager les accords de 2002 sur les 35 heures : "Aujourd'hui, pour s'attaquer aux 35 heures, la direction doit revoir l'ensemble de l'organisation du travail. Ainsi, Martin Hirsch «souhaite entraîner l'AP-HP à la recherche du temps perdu», pour que l'infirmier n'attende plus le brancardier, ou le chirurgien l'anesthésiste. "

Cette phrase assassine stigmatise outrageusement deux professions hospitalières qui ne méritent certainement pas de se voir attribuer toute l’incurie de l’organisation des Hôpitaux de l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris.

Le SNPHAR-E souhaite avant tout apporter son soutien aux équipes de brancardages dont la tâche est souvent pénible, parfois mal considérée, mais absolument nécessaire au bon fonctionnement des services hospitaliers que ce soit à l’APHP ou ailleurs.

Concernant les anesthésistes, nous rappelons que de nombreux postes de praticiens hospitaliers en anesthésie-réanimation sont vacants au sein des hôpitaux de Paris et que ce n'est certainement pas en vilipendant une profession de cette manière que l’APHP deviendra attractive pour ce corps professionnel très sollicité par ailleurs.

Nous rappelons aussi que nous n’avons pas l’avantage d’appartenir à la fonction publique hospitalière et que notre temps de travail journalier est rarement de 7h36 ni de 7h50 et encore moins de 35 heures hebdomadaires. Il y aurait sinon de nombreux volontaires pour occuper les postes d’anesthésistes-réanimateurs proposés par l’APHP. Ce n’est pas le cas aujourd’hui puisque de nombreux établissements de cette entité ont recours à l’intérim médical pour pallier à cette désertion.

Pour terminer, afin de valider cette assertion subjective qui attribue aux anesthésistes les retards, nous proposons qu’un audit général soit réalisé dans tous les blocs opératoires de l’APHP et cela par une société de conseil indépendante afin de déterminer une fois pour toute qui attend qui dans les blocs opératoires ce qui évitera à des responsables de haut niveau de propager des rumeurs et des ragots sans fondements, nuisibles à l’ensemble d’un corps professionnel.

Le SNPHAR-E c'est ici

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche