Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 10:50

Après les médecins, les syndicats partent en guerre contre le plan d'économies

C'était prévisible : après le coup de colère des médecins (commission médicale d'établissement, chefs de pôles, doyen de la faculté), c'est au tour des syndicats de personnels d'afficher leur refus du contrat de retour à l'équilibre financier (Cref) présenté par la direction de l'Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM). Réunis en Intersyndicale, FO, la CGT et la CNI lancent un appel à la grève reconductible à l'ensemble des agents hospitaliers à partir du mercredi 1er avril. Un mouvement qui risque d'impacter sévèrement le fonctionnement des services.

1 040 postes supprimés ?

Car, dans les couloirs de l'AP-HM, le malaise est profond, aussi bien chez les 14 000 salariés que chez les 1 885 médecins. Tous s'inquiètent des conséquences de ce plan qui impose au 3e CHU de France 55M€ d'économies sur 3 ans, tout en plafonnant son activité (donc ses recettes). Pour l'Intersyndicale, cela implique "un plan social portant sur 10 % des effectifs non médicaux, soit 1 040 postes sur 3 ans".

Seraient également concernés les effectifs soignants et dédiés à la recherche . Médecins et syndicats alertent sur les fermetures de lits induites par la désertification des hôpitaux Nord et Sud. À l'arrivée, la population serait pénalisée par une baisse de l'offre de soins. "Ce Cref est dramatique pour nos hôpitaux. Aucun service ne partira et nous nous opposerons aux déménagements", assure Danielle Ceccaldi (CGT) dans la revue spécialisée Hospimedia. "C'est la mise à mort de notre hôpital et du service public", ajoute Audrey Jolibois (FO). Les syndicats ont envoyé des courriers aux élus locaux, à l'ARS, au président de la CME ainsi qu'au ministère de la Santé où ils espèrent être reçus. "C'est un appel au secours", lance Audrey Jolibois.

"Un appel au secours"

Jeudi dernier, le sénateur UMP Bruno Gilles, vice-président de l'AP-HM a également demandé à la ministre de la Santé Marisol Touraine de revoir ce "Cref inacceptable qui mettra à genoux la qualité de nos hôpitaux". Dans La Provence, le directeur général de l'AP-HM, Jean-Jacques Romatet lui-même, a qualifié de "dur et douloureux" le programme qu'il est censé mettre en oeuvre.

Pour la fédération FO services publics, la situation du CHU marseillais "préfigure le plan d'économies de 3 milliards prévu pour les hôpitaux". Avec à la clé, la suppression de 220 00 postes. "Le gouvernement doit prendre la mesure des conséquences graves du plan de réduction des dépenses publiques (50 milliards), dont celui appliqué aux hôpitaux, qui sert à financer le pacte de responsabilité (41 milliards de baisse des charges et d'impôts accordés aux entreprises)".

Reste qu'avec 33 M€ de déficit en résultat consolidé (structurellement plus de 40 M€), l'AP-HM est financièrement exsangue. Entamée il y a 10 ans, sa restructuration en profondeur arrive au milieu du gué, avec de nouveaux investissements jugés indispensables, y compris par les autorités de santé (notamment la construction d'une nouvelle maternité et la réhabilitation de la "vieille" Timone). L'endettement de l'AP-HM atteint le niveau record de 1,1 milliard d'euros pour 1,2 milliard de budget. Il a été largement encouragé par les plans gouvernementaux Hôpital 2007 et 2012. Aussi, le syndicat Sud Santé réclame l'effacement pur et simple de cette ardoise.

Source: laprovence.com et c'est ici

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche