Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 10:26
Le service de médecine gériatrique en grève à l'hôpital de Chartres

Un mouvement de grève illimité a été entamé, lundi, par le personnel du service de médecine gériatrique G1 de l’hôpital Louis-Pasteur.

Elles sont en colère, certaines se disent même « à bout », mais elles continuent de s'occuper de leurs patients avec le même professionnalisme. Les infirmières, les aides-soignantes et les ASHQ (Agents des services hospitaliers qualifiés) du service de médecine gériatrique G1 des hôpitaux de Chartres ont entamé collégialement, depuis lundi, un mouvement de grève illimité.

Assignées à leur poste pour assurer la continuité des soins, elles ont posé une banderole à l'entrée de leur service de vingt-huit lits, au 1 er étage de l'hôpital Louis-Pasteur, pour alerter les visiteurs de leur malaise. Sur leurs blouses blanches, les deux mots "En grève", écrits en lettre capitale, annoncent également la couleur.

L'une des infirmières explique les raisons de ce ras-le-bol : « Notre mouvement fait suite à de nombreuses remontées auprès de la direction. On ne peut plus continuer à travailler en sous-effectif. Nous réclamons des moyens humains pour soigner correctement les patients. Le week-end, nous ne sommes pas assez nombreuses, et pourtant, l'activité ne s'arrête pas. Les vingt-huit lits sont occupés en permanence. » Les grévistes demandent un poste d'infirmière, deux postes d'aides-soignantes et un poste d'ASHQ supplémentaires.

Ce service de médecine gériatrique, initialement implanté à l'Hôtel-dieu, a rejoint l'hôpital Pasteur il y a cinq ans. La durée moyenne de séjour des malades tourne autour de deux semaines.

Une aide-soignante précise : « Nous recevons des personnes qui sont polypathologiques et qui souvent dépendantes. Le soir, nous sommes deux pour faire manger près de vingt patients. »

Une délégation de grévistes, soutenue par les délégués syndicaux Force ouvrière, sera reçue aujourd'hui par la direction. Yvon Le Tilly, le directeur adjoint, le reconnaît : « Ce service est confronté à un fort absentéisme et à une charge de travail importante. Des consultations vont être menées. Nous prendrons en compte, dans la mesure du possible, les difficultés rencontrées. »

Hélène Bonnet
helene.bonnet@centrefrance.com

Partager cet article

Repost 0
Published by sud-chu-caen

Présentation

  • : Le blog de sud-chu-caen
  • Le blog de sud-chu-caen
  • : Site du syndicat SUD Santé du CHU de CAEN
  • Contact

Recherche